WhatsApp : un policier arrêté pour revenge porn

À l’heure des smartphones et réseaux sociaux en tout genre, il devient quelquefois difficile de gérer une rupture, surtout quand le revenge porn vient s’immiscer dans l’histoire. Cette tendance venue des États-Unis commence à prendre de plus en plus d’ampleur un peu partout dans le monde. Pour ceux qui ne sauraient pas en quoi cela consiste exactement, un petit cours s’impose.

Cette pratique n’est rien d’autre qu’une vengeance montée généralement par un ex qui décide de diffuser publiquement des photos intimes et dénudées qui lui ont été envoyées sur les réseaux sociaux pour faire du tort à la personne qui les lui a envoyées.

Revenge Porn

C’est ce qu’un policier de Rivière Noire a fait à son ex-petite amie en diffusant des photos d’elles nues à ses proches sur WhatsApp.

Un acte odieux

Aucun acte ne reste jamais impuni et si cela vous est sorti de la tête, cette histoire est là pour vous le rappeler. Il s’agit d’un policier âgé de 46 ans qui a décidé de se venger de son ex-compagne de la pire des manières qui soit, c’est-à-dire en diffusant des photos compromettantes d’elles sur le service de messagerie WhatsApp.

Les photos ont été envoyées le 2 juillet 2018 depuis l’application. Sans aucun scrupule, le policier, dont l’identité n’a pas été révélée, a partagé les photos dénudées de la jeune femme aux proches de celle-ci. Alors qu’il pensait surement que ses actes allaient rester impunis du fait qu’il est policier, il en fut autrement.

Un policier démis de ses fonctions

Face au geste de cet individu, la femme a porté plainte auprès de la police qui n’a pas tardé à réagir. Le policier qui était affecté au poste de police de Rivière-Noire à l’île Maurice a été accusé de « Breach of Icta » alors qu’il comparaissait devant le tribunal de Curepipe qui devra se prononcer prochainement sur son sort.

En attendant sa sentence, le policier a été démis de ses fonctions. Le revenge porn est un acte puni par la loi qui peut valoir deux ans d’emprisonnement ferme et une peine de 60 000 euros d’amendes.

Espérons que ce qui est arrivé à ce policier serve de leçon à tous ceux qui auraient pu être tentés de faire ce genre de chose.