WhatsApp va encore vous forcer la main pour que vous acceptiez ses nouvelles CGU

Pour convaincre davantage les utilisateurs à accepter ses nouvelles conditions générales d’utilisation, WhatsApp a opté pour une approche plutôt rude. L’application peut devenir inutilisable pour ceux qui refusent.

Le service de messagerie instantanée a annoncé plus tôt cette année la mise à jour de ses CGU. Une MAJ qui apporte des changements dans sa politique de confidentialité et de partage de données. Dans un premier temps, WhatsApp a prévu de supprimer les comptes de ceux qui n’acceptaient pas les nouvelles règles avant de faire machine arrière en raison de vives critiques de la part des internautes. L’entreprise a ensuite fixé la date du 15 mai comme délai pour accepter les nouvelles conditions générales d’utilisation.

Crédits Alfredo Rivera – Pixabay

« Afin que vous ayez le temps de vous familiariser avec les changements à votre propre rythme, nous avons étendu la date limite de leur acceptation au 15 mai », a alors expliqué WhatsApp.

WhatsApp veut forcer la main aux réfractaires

À l’approche du délai, il semblerait que la société ait émis de nouveaux rappels pour encourager les gens à accepter ses nouvelles règles. Ces alertes concerneraient à la fois les utilisateurs iOS et Android. D’après les informations obtenues par WABetaInfo, ce sont ceux qui n’ont pas encore accepté les nouvelles CGU qui auraient reçu ces notifications de dernière minute.

Le site a partagé une capture d’écran d’un message par le biais duquel la plateforme de messagerie demande d’accepter la mise à jour pour continuer à profiter de ses services.

WhatsApp a aussi tenu à rassurer. Malgré sa nouvelle politique de confidentialité et de partage de données, les communications resteront cryptées de bout en bout. En fait, les changements viseraient à rapprocher davantage les utilisateurs et les entreprises. Les nouvelles CGU permettront également à la plateforme de partager une partie de ses données avec Facebook.

Un service limité pour les dissidents

« Si vous ne les avez pas acceptés d’ici là, WhatsApp ne supprimera pas votre compte. Toutefois, le fonctionnement de votre compte WhatsApp sera limité jusqu’à l’acceptation. Pendant une courte période, vous pourrez recevoir des appels et des notifications. Mais vous ne pourrez pas lire et envoyer des messages à partir de l’application », prévient la plateforme. Ainsi, WhatsApp ne va supprimer aucun compte.

Au lieu de cela, la messagerie proposera un service limité pour les dissidents. Ces derniers pourront seulement recevoir des appels pendant un certain temps. Mais la plateforme n’a fait aucune précision sur la durée exacte de cette courte période. Que se passera-t-il au terme de ce sursis ?

Mots-clés whatsapp