WhatsApp va enfin nous permettre de faire appel en cas de bannissement

Des utilisateurs peuvent être bannis de WhatsApp à cause d’une erreur de modération. L’application est en train de développer un outil intégré pour faciliter les réclamations.

Le service de messagerie instantanée dispose d’un système efficace pour repérer et bannir les comptes qui se livrent à des activités illicites. Ce système autonome n’est malheureusement pas infaillible. De nombreux utilisateurs peuvent alors se retrouver avec un compte bloqué du jour au lendemain sans aucune raison valable. Le bannissement d’une plateforme en ligne peut s’avérer pénible. Dans la mesure où il s’agit d’un compte de réseau social, on subit des restrictions agaçantes dans les interactions sociales. Pour le cas d’un service de messagerie, les effets peuvent être plus importants. On peut se retrouver dans l’incapacité de communiquer avec ses contacts professionnels.

L'icône de WhatsApp en grand
Crédits Pixabay

WhatsApp veut désormais faciliter le quotidien des utilisateurs dont le compte a été injustement bloqué. Un outil pour simplifier la restauration est en cours de développement.

A lire aussi : WhatsApp prépare du neuf sur les appels

Récupérer son compte en 24 heures

Lorsque son compte est banni, l’utilisateur pourra demander un examen dans l’application. Après la soumission de la demande, celui-ci recevra une notification lorsque les modérateurs auront fait le nécessaire pour examiner sa requête. La période de révision devrait prendre environ 24 heures. Au cours de ladite période, les conversations ne seront pas supprimées. En cas de restauration, l’utilisateur retrouvera donc son compte tel qu’il était avant le bannissement.

WhatsApp peut avoir signalé à tort le compte et le restaurera après l’examen. Cependant, si l’activité illicite est confirmée pendant la révision, le bannissement sera confirmé. Dans ce cas, il faudra utiliser un nouveau numéro pour profiter de l’application.

Le déploiement de l’outil intégré pour le public n’est pas encore au programme. Les développeurs continuent de le tester dans les versions bêta WhatsApp. La fonctionnalité a d’ailleurs été repérée dans une version bêta pour iOS. Toutefois, le système de réclamation ne devrait pas être une exclusivité des smartphones d’Apple. Selon différentes sources, il arrivera bientôt sur la version bêta pour Android.

A lire aussi : Attention à ce bug avec la version bêta de WhatsApp sur Android

La fonction multiplateforme se précise

Jusqu’à présent, l’utilisation de WhatsApp sur un ordinateur ou une tablette requiert un téléphone allumé et connecté à Internet. La société continue de travailler sur une nouvelle option multiplateforme où le smartphone connecté à Internet ne sera plus indispensable. Dans une interview en juin, Will Cathcart, le patron de WhatsApp, et le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, ont évoqué cette fonctionnalité. Les deux dirigeants ont surtout précisé le défi technique du maintien du chiffrement de bout en bout.

Dans un tweet datant du 14 juillet, Cathcart annonce le début des tests dans une version bêta. « Très heureux de lancer une version bêta de notre nouvelle capacité multi-appareils pour WhatsApp. Vous pouvez désormais utiliser nos expériences de bureau ou Web même lorsque votre téléphone n’est pas actif et connecté à Internet. Le tout sécurisé avec un chiffrement de bout en bout », a écrit le patron de plateforme de messagerie instantanée.

Mots-clés whatsapp