Wi-Fi 6 GHz : une nouvelle bande de fréquence pour une meilleure connectivité

La Commission Fédérale des Communications (FCC) vient de voter  pour l’ouverture aux États-Unis d’une nouvelle bande de 6 GHz, sans licence, pour le Wi-Fi. C’est la plus grande mise à jour réalisée depuis 1989. Cette nouvelle connectivité, dénommée « Wi-Fi 6E », devrait alors permettre une liaison plus rapide, plus fiable et moins sensible aux interférences.

Avec le Wi-Fi 6 GHz, les routeurs et les autres appareils compatibles peuvent utiliser beaucoup plus d’ondes allant jusqu’à quadrupler la capacité disponible actuellement. Les risques de chevauchement de signaux seront donc amoindris et le nouveau spectre sera suffisamment spacieux pour gérer simultanément jusqu’à 7 flux Wi-Fi de capacité maximale.

Crédits Pixabay

Les premiers appareils Wi-Fi 6 GHz arriveront fin 2020. Le déploiement généralisé aura lieu vers le début de l’année 2021 et près de 316 millions d’appareils seront livrés à ce moment-là.

Vers une connexion plus performante

L’un des avantages principaux du Wi-Fi 6E est sa capacité à résoudre le problème de congestion du spectre. Il s’agit de la difficulté d’un utilisateur à se connecter au Wi-Fi à cause du nombre trop important d’appareils essayant de se connecter à la même bande de fréquences.

Pour résoudre ce problème, la FCC a ouvert 1 200 MHz de spectre dans la bande des 6 GHz contre 400 MHz actuellement. La nouvelle bande pourra donc gérer jusqu’à 7 flux de 160 MHz.

Au niveau du débit de connexion, la norme Wi-Fi 6 possède la même vitesse maximale que le Wi-Fi 5 GHz, soit environ 9,6 Go/s. Là où la nouvelle norme se démarque, c’est au niveau de la vitesse des connexions via smartphones qui peut atteindre 1 à 2 Go/s. Soit les débits attendus pour les nouveaux réseaux 5G. La vitesse de connexion est donc nettement supérieure aux débits actuels.

Plusieurs professionnels du secteur se préparent déjà à l’arrivée du Wi-Fi 6. Pour ne citer que Broadcom qui a annoncé de nouvelles puces mobiles Wi-Fi 6E, Qualcomm qui a déclaré prendre en charge la nouvelle norme dans sa future génération de produits ou Intel qui sortira ses chips en janvier 2021. D’autres acteurs comme Linksys, Netgear ou Apple seraient déjà également sur le dossier.

Le déploiement ne sera pas dans l’immédiat

Plusieurs freins empêchent cependant le déploiement rapide de la norme Wi-Fi 6. D’une part, les entreprises doivent pouvoir suivre l’évolution de la technologie et d’autre part, des problèmes réglementaires comme l’approbation de l’utilisation du « sans licence » entravent certains pays.

C’est le cas entre autres de la Communauté Européenne qui envisagera cette approbation plus tard cette année.

Par ailleurs, pour bénéficier du Wi-Fi 6 GHz, les routeurs actuels devront être remplacés car ils ne pourront pas être mis à niveau. Les nouveaux appareils seront alors compatibles entre eux et seront rétrocompatibles. Des difficultés d’approvisionnement de ces appareils peuvent alors freiner le déploiement de la nouvelle norme.

Mots-clés wifi