Le WiFi gratuit arrive aux Champs-Elysées

« les Champs-Elysées entrent dans l’ère numérique ! » C’est ce que déclare Albert Asseraf, directeur général stratégies, études et marketing de JCDecaux, société spécialisée dans la publicité et le mobilier urbain, qui a décroché l’immense privilège d’équiper la plus belle avenue du monde en Wifi gratuit.

Car oui, c’est désormais officiel, les Champs-Elysées sont dotés d’une connexion Wifi haut débit, gratuite et illimitée, et tout ça grâce à la mairie de Paris qui a lancé un appel à la manifestation en direction des sociétés désireuses de se lancer dans le projet.

Wifi gratuit sur les champs-elysées

Du Wifi gratuit est maintenant disponible sur les Champs-Elysées

Contrairement à ce que l’on aurait pu attendre ce ne sont pas les fournisseurs d’accès français qui ont répondu présent (seul Orange s’est manifesté), mais le groupe Bolloré et JCDecaux, qui a décroché le contrat.

Une installation coûteuse

Pour équiper les Champs-Elysées en WiFi, la société a fait appel à l’opérateur anglais Colt pour installer la fibre, mais aussi à l’entreprise américaine Rukus pour implanter 58 points d’accès wifi, dont 56 sur les 19 colonnes Morris, les célèbres kiosques publicitaires vintage qui ornent l’avenue.

L’installation permettra à 5000 personnes de se connecter simultanément, en bénéficiant d’une qualité de connexion comprise entre 30 et 120 mégabits, équivalente à celle que les bénéficiaires de la fibre optique ont chez eux lorsqu’ils y sont connectés en WiFi. Le réseau pourra toutefois accueillir jusqu’à 35 000 usagers, mais dans ces conditions, la qualité de connexion ne sera évidemment pas la même.

Coût total de l’installation : 500 000 euros selon un spécialiste, une somme intégralement payée par JCDecaux. La mairie de Paris pour sa part, n’a pas déboursé un centime dans l’opération, et devrait même gagner de l’argent en louant à la société les bornes WiFi.

Pour un retour sur investissement compliqué

En effet, investir de telles sommes dans un projet est rarement fait par grandeur d’âme, et la société JCDecaux compte bien rentabiliser l’affaire. Pour se faire chaque usager de ce réseau WiFi flambant neuf sera directement redirigé vers un portail internet disponible en sept langues qui comprendra toutes les publicités des commerçants de l’avenue. Un modèle économique qui a cependant ses limites, puisque pour proposer des services il faut que le consommateur les accepte.

JCDecaux a cependant un autre tour dans son sac, la revente des données des utilisateurs du WiFi aux commerçants, afin que ces derniers soient en mesure de proposer de la pub adaptée au client (envoyer des publicités aux clients dans leur langue, par exemple).

Il faudra tout de même espérer que la publicité ne soit pas trop intrusive lors des connexions à ce réseau.

Mots-clés wifi