Wikileaks / OVH : la justice ne se prononce pas pour le moment

Eric Besson ne veut pas de Wikileaks sur le territoire français. Manque de bol, les copains de Julian Assange ont acheté un petit serveur chez OVH. Ce qui a poussé Octave à aller faire un tour au tribunal de Lille pour savoir ce que la justice en pensait. Et bien figurez-vous que les juges n’ont rendu aucun verdict. Ce qui veut tout simplement dire que Wikileaks n’a pas encore sombré dans l’illégalité, du moins pas en France.

Et moi, et bien ça m’amuse beaucoup. Ça m’amuse parce que tous ceux qui tentent de faire taire Wikileaks ne respectent pas la législation. Plutôt que d’attendre la décision d’un tribunal, des boîtes comme Amazon et Paypal préfèrent donc prendre les devants et s’auto-proclamer à la fois juges et bourreaux. A croire que nous sommes capables de nous asseoir sur des siècles de démocratie à cause de quelques câbles publiés sur un site qui n’a cherché à en tirer aucun profit.

Belle leçon d’humanisme.

Tiens, d’ailleurs, ils sont où les journalistes et leur amour de la vérité ?

Note : Ah, et on vient d’apprendre chez Korben que Julian s’était rendu à la police britannique.

Via (Crédits Photo)