Web

WikiLeaks serait hébergé en France !

Le copain Julian Assange est sans doute l’un des hommes les plus recherchés du moment. Même que son portrait doit être juste à côté de celui de Ben Laden dans les bureaux du FBI, de la CIA et d’Interpol. Et ça, les filles, c’est de la vraie influence. Bref, WikiLeaks attire l’attention de toutes les instances du monde et on vient tout juste d’apprendre qu’une partie des fichiers du site qu’on ne présente plus serait hébergée… En France ! Cocorico !

Alors attention quand même car le vrai site principal est hébergé du côté de nos copines les suédoises, hein. Même qu’il est possible de visiter les infrastructures (enfin c’est ce qui se dit) sur un chouette site web top moderne. En réalité, ce que l’on apprend, c’est que deux sous-domaines du site (cablegate.wiileaks.org et cables.wikileaks.org) seraient hébergés chez OVH. Cool. Et accessoirement, WikiLeaks aurait balancé quelques documents sur les serveurs d’Amazon, aux States, mais ce dernier aurait visiblement clôturé leur compte à la vitesse de la lumière.

Du coup, Julian et ses potes ont décidé de laisser tomber le marché américain pour le moment et de dépenser leurs brouzoufs en Europe. Ce qui veut tout simplement dire que nos hébergeurs vont bientôt se prendre de grosses vagues de DDoS en travers de la tronche. Tiens d’ailleurs, vu que Google veut sauver le monde, pourquoi est-ce que la firme ne leur file pas un petit coup de main ? Après tout, ils ont pas mal de matos, eux.

En tout cas Julian, si tu veux héberger quelques documents top secret sur mon FTP, faut pas te priver. Par contre, c’est moi qui les choisis, hein !

Via