Wikipédia passe à OpenStreetMap

Décidément, en ce moment, ça marche très fort pour OpenStreetMap. Après Foursquare, iPhoto et Microsoft, c’est en tout de la Wikipédia de faire un pas vers le service de cartographie libre et open source. Le géant de l’encyclopédie vient ainsi de déployer une toute nouvelle mise à jour sur iOS et Android, une mise à jour qui concerne exclusivement les plans proposés par l’application puisque ces derniers ont finalement décidé de délaisser Google Maps au profit de OpenStreetMap. Et autant dire que c’est précisément le genre de nouvelle qui risque de ne pas faire plaisir au géant de la recherche.

Wikipédia passe à OpenStreetMap

En même temps, ce dernier l’a quand même cherché. Pourquoi ? Tout simplement parce que Google a récemment décidé de limiter l’utilisation de l’API de Maps à un certain seuil. Passé cette limite, toutes les personnes et donc tous les services souhaitent l’exploiter doivent nécessairement s’acquitter d’une licence et donc rémunérer le géant américain. Or justement, sur des applications comme celles de la Wikipédia, cette décision peut avoir de lourdes conséquences sur le plan économique. D’autant plus que l’encyclopédie libre profite d’une communauté forte et de plusieurs millions d’utilisateurs à travers le monde. Des millions d’utilisateurs, donc des millions d’accès à l’API de Google Maps et pas mal de brouzoufs qui devraient du coup tomber dans la poche de Big G.

Au final, c’est surtout Google qui risque de perdre énormément dans l’histoire. Mais en même temps, quand on prend le temps d’y réfléchir posément, on se dit que c’est finalement dans l’ordre des choses. Du moins pour la Wikipédia. Après tout, un projet libre qui utilise des outils libres, ça reste plutôt cohérent. Et c’est évidemment du pain béni pour OpenStreetMap qui va ainsi pouvoir faire connaître encore un peu plus son service.

En outre et pour en rester là avec cette information, il faut aussi savoir que l’on trouve de très belles choses – et de très beaux plans – sur OpenStreetMaps. Un peu comme les cartes de Stamen qui sont juste magnifiques à regarder.

Via