Williams F1 au secours du transport d’urgence des bébés

Le savoir-faire des constructeurs automobiles s’exprime parfois à travers des créations inédites très éloignées de leur domaine de prédilection. C’était le cas pour Ford avec un berceau high-tech capable de simuler une promenade en voiture pour apaiser les bébés.

Voici une nouvelle invention créée par Williams, spécialiste de la Formule 1, qui présente une coque ultraprotégée destinée aux transports d’urgences des nourrissons en ambulance ou en hélicoptère.

Une mini Formule 1 pour la bonne cause, et pour assurer une sécurité et un confort optimal lors de ces trajets à risques.

Plus pratique, plus confortable, et incassable

Williams utilise la technologie de pointe issue de la F1 pour venir au service du transport d’urgence. En effet, pour réaliser ce brancard hors normes, les ingénieurs ont utilisé le même matériau que pour leurs monoplaces, à savoir la fibre de carbone.

Cela permet d’obtenir une structure aussi légère que résistante. Baptisé « Babypod 20 », il est destiné à prendre place dans une ambulance ou dans un hélicoptère. Son concept pourra être étendu à l’hélitreuillage ou à d’autres manoeuvres à risques (comme un sauvetage en mer par exemple) pour les faciliter et les rendre toujours plus sécurisantes.

Il permet de maintenir le bébé à la température voulue durant son transport en urgence dans un centre spécialisé, en estompant les vibrations et en réduisant les bruits extérieurs. Une véritable couveuse ambulante, qui garantit une solidité exceptionnelle.

En effet, la structure ultra solide peut encaisser des chocs de 20 G et protéger ainsi le bébé dans ce « cocon » de survie. « Ceux-ci se produisent inévitablement lorsque les transports médicalisés se font à grande vitesse » explique à l’AFP Mark Lait de la société médicale Advance Healthcare Technology, à l’origine du projet.

Une véritable révolution pour le transport d’urgence

Il faut dire que les constructeurs de Formule 1 sont des pionniers en ce qui concerne la résistance des « cellules » de survie, grâce à un savoir-faire unique acquis tout au long de l’Histoire de la course automobile.

La partie centrale de la voiture a pour but de protéger le pilote sans jamais se briser en cas de crash. Pour cela, elle est entièrement entourée de carrosserie déformable pour encaisser le maximum d’énergie propagée lors du choc.

Cette nouvelle civière pourra permettre de remplacer des incubateurs lourds, encombrants, contraignants, et nécessitant des véhicules dédiés pour être transportés ainsi qu’une alimentation électrique permanente. Désormais autonome, elle permet de s’adapter à n’importe quel véhicule.

« Le parallèle entre une F1 et un dispositif de transport pour les bébés n’est peut-être pas évident à première vue, mais en réalité les deux doivent être légers et résistants pour garantir la sécurité de leur occupant lors d’un accident, et permettre de surveiller ses signes vitaux tout en restant facilement transportable » précise Craig Wilson, responsable de l’ingénierie avancée chez Williams.

En premier lieu, Williams prévoit de fabriquer 500 Babypod 20 pour 2018. Elles seront principalement utilisées à Londres par le service de transport d’urgence… avant de se démocratiser dans toute l’Europe ?

Crédits images : Williams