Windows 10 ne se fera pas avoir par les jumeaux !

Windows 10 propose de nombreux outils pour nous aider à sécuriser notre compte et il fait également la part belle à la biométrie avec Windows Hello. Il supporte ainsi les lecteurs d’empreintes digitales, les scanners rétiniens et… la reconnaissance faciale. The Australian s’est d’ailleurs amusé à mener quelques tests pour éprouver le système et ce dernier s’en est visiblement sorti comme un chef.

La revue n’a d’ailleurs pas ménagé ses efforts car elle a demandé à six paires de jumeaux – de vrais jumeaux – de passer devant la caméra de l’ordinateur pour tester la fonction de reconnaissance faciale.

Jumeaux Windows 10

Windows 10 n’aura aucun mal à faire la différence entre de vrais jumeaux.

Il fallait y penser, hein.

Windows Hello pèche par excès de prudence et c’est une excellente nouvelle

Dans la moitié des cas, Windows Hello est parvenu à différencier chaque personne sans aucune difficulté. Jolie prouesse, non ? Certes, mais dans deux cas, le système a refusé l’accès au frère ou à la soeur qui avait configuré sa session. A croire qu’il pèche par excès de prudence, tiens.

Et le dernier cas ? Il est assez particulier car les jumelles ont cherché à tromper le système en se recoiffant et en enlevant leurs lunettes. Résultat des courses, Windows 10 leur a refusé l’accès… à toutes les deux.

Que peut-on déduire de cette expérience ? Tout simplement que Windows Hello est effectivement sécurisé. Il l’est même un peu trop mais il est très difficile de lui en vouloir.

Il faut tout de même rappeler que l’outil s’appuie sur plusieurs composants clé pour fonctionner. Si votre machine n’est pas équipée d’un lecteur d’empreintes digitales ou d’un scanner rétinien, alors vous ne pourrez pas profiter de ces fonctions.

Cela tombe sous le sens mais c’est la même chose pour le système de reconnaissance faciale qui ne fonctionne qu’avec la technologie Intel RealSense 3D.

Quoi qu’il en soit, Microsoft peut se frotter les mains car les systèmes de reconnaissance faciale actuellement disponibles sur le marché sont loin – très loin – d’être efficaces.

Google en sait quelque chose, d’ailleurs.

Via