Windows 10 serait un peu plus bavard que prévu…

Windows 10 a été la cible de vives critiques depuis son lancement. Tout le monde se souvient d’ailleurs de la polémique suscitée par sa façon de gérer les données de ses utilisateurs. La tendance n’est visiblement pas prête de s’inverser et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle histoire. Le système aurait effectivement tendance à communiquer pas mal d’infos à Microsoft, dans le dos de l’utilisateur.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais Windows 10 est très axé sur le “cloud” et il en va de même pour la plupart de ses fonctionnalités.

Paquets Windows 10

Windows 10 aurait tendance à envoyer pas mal de données à Microsoft, dans le dos de l’utilisateur.

Cortana en est un très bon exemple par ailleurs puisque toutes les données en lien avec l’utilisateur sont automatiquement envoyées sur les serveurs de l’éditeur pour être ensuite synchronisées entre ses différents terminaux.

Windows 10 a été très critiquée à son lancement à cause des données transmises à Microsoft

Il est cependant possible de désactiver la plupart de ces fonctions en se rendant dans les paramètres du système et en fouinant dans ses nombreuses rubriques.

CheesusCrust n’est cependant pas du genre à croire bêtement ce qu’on lui dit. Pas du tout même et il s’est ainsi mis en tête d’analyser toutes les données transmises par Windows 10 à Microsoft.

Ni une, ni deux, il a donc installé une version Entreprise dans une machine virtuelle configurée sur son Linux et il s’est ensuite rendu dans les paramètres du système pour désactiver toutes les options de suivi.

Ensuite, il a laissé le système fonctionner pendant huit heures sans aucune intervention de sa part.

Entre temps, il a utilisé un logiciel pour analyser les paquets réseaux envoyés et reçus par le système.

Windows 10 serait-il un peu trop bavard ?

Durant ce laps de temps, l’outil a relevé 5 508 tentatives de connexion, dont 3 967 portant sur des adresses IP appartenant à Microsoft.

En fouinant, il s’est rendu compte que la plupart des connexions s’appuyaient sur le port 3 544, ce qui correspondrait au programme d’expérience utilisateur mis au point par la firme.

Etrange, non ? Certes mais il est malheureusement impossible de savoir précisément quelles données ont été transmises.

Microsoft a été mis au courant de la situation mais la firme est restée totalement silencieuse pour le moment. En attendant, si vous voulez en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur cette page.

CheesusCrust explique en détails l’expérience menée et sa publication s’accompagne de la liste des adresses IP relevées par son logiciel.

Mots-clés microsoftwindows 10