Windows 10 va faire son retour sur ARM

Microsoft l’a annoncé hier soir, Windows 10 va faire son grand retour sur ARM. Mieux, les premières machines à profiter de cette nouvelle compatibilité feront leur entrée sur le marché dès l’année prochaine. Elles ne se limiteront d’ailleurs pas aux applications universelles et elles auront ainsi la possibilité de faire tourner des programmes Win32 au travers d’un émulateur spécialement développé pour l’occasion.

Si ces quelques lignes vous rappellent vaguement quelque chose, c’est tout à fait normal, car cet émulateur a commencé à faire parler de lui le mois dernier, au travers de rumeurs en provenance de différentes sources.

Windows 10 ARM

Windows 10 va bientôt pouvoir tourner sur des machines de type ARM.

Microsoft a cependant attendu le coup d’envoi de la WinHEC pour officialiser la chose.

Windows 10 va pouvoir tourner sur des machines animées par un processeur ARM

Windows 10 sera donc bientôt compatible avec les processeurs ARM, exactement comme Windows RT en son temps. La comparaison s’arrête là cependant, car le système ne se limitera pas aux applications UWP et il sera ainsi capable de faire tourner des outils conventionnels de type Win32. Comment ? Grâce à un émulateur intégré au système, un émulateur qui n’aura pas besoin de certificats de sécurité pour pouvoir exécuter les programmes lancés par l’utilisateur.

Ce détail est évidemment loin d’être anodin, car cela veut aussi dire que ce système ne se limitera pas aux applications proposées par le biais du Windows Store. Les utilisateurs pourront en effet installer tous les programmes de leur choix.

Moins de limitations, donc, et c’est évidemment une très bonne nouvelle. Mais ce n’est pas tout, car cet émulateur ne sera pas toujours actif et il se lancera ainsi uniquement en cas de besoin, si l’utilisateur cherche à installer ou à lancer un programme Win32.

Lancement prévu en 2017

Microsoft a également expliqué durant sa conférence de presse que cette version de Windows 10 permettra aux constructeurs de donner vie à un nouveau type de machines positionnées à mi-chemin entre l’ordinateur portable classique et le smartphone. Ces dernières disposeront en effet toutes d’une connexion cellulaire et d’une carte eSIM afin d’accompagner les utilisateurs nomades dans tous leurs déplacements.

Afin d’enfoncer le clou, la firme de Redmond a dévoilé en parallèle un nouveau partenariat, organisé cette fois avec Qualcomm. Elle a également fait la démonstration d’une machine équipée d’un Snapdragon 820 et de 4 Go de mémoire vive, une machine sur laquelle le démonstrateur a lancé plusieurs applications Win32 et notamment… Photoshop.

Pour l’heure, Microsoft n’a pas évoqué la date à laquelle il sera possible de profiter de cette plateforme. La firme a simplement évoqué un lancement pour 2017. Difficile de faire moins précis.

Il faut tout de même signaler que Terry Myerson, le patron de la division Windows & Devices, a bien précisé que cette version de Windows 10 était faite pour tourner sur des appareils dotés d’un écran de plus de 6 pouces.

Mots-clés microsoftwindows 10