Windows 8 : le « Blue Screen of Death » laisse la place au « Black Screen of Death » ?!

Depuis qu’une version pirate de Windows 8 s’est retrouvée sur la toile, les billets dédiés à la question se suivent et de ressemblent. Bon, c’est bien, mais la vraie nouvelle, le truc dont personne n’a encore parlé, c’est bien l’évolution importante subie par ce bon vieux « Blue Screen of Death ». Car en effet, les amis, ce dernier n’est plus que de l’histoire ancienne et a laissé place à un tout nouvel écran d’erreur : le « Black Screen of Death ».

Et ça, tu vois, c’est un peu l’information de la journée. La panne du PSN, le rapprochement entre Spotify et Google, les tablettes tactiles de Sony et tout le reste ne font pas le poids. Non, parce que le « Blue Screen of Death » (ou BSoD pour les intimes), c’est juste une page de notre histoire. Au même titre que la conquête de l’espace, l’incident d’Hiroshima ou encore de l’invention du web. Sans rire, les amis, tous ceux qui ont déjà eu une bécane sous Windows dans leur vie ont forcément été confrontés à ce fameux écran.

Surtout pour ceux qui avaient eu la mauvaise idée d’installer Windows Me, d’ailleurs. M’enfin passons, car avec Windows 8, c’est un chapitre entier qui se referme. Microsoft a ainsi décidé de laisser derrière lui le « Blue Screen of Death » pour opter pour quelque chose de plus impactant et de moins connoté : le « Black Screen of Death ». Un écran plus sombre, plus compréhensible et qui propulse directement Windows 8 dans une nouvelle ère.

Alors c’est sûr, j’en fais sans doute beaucoup trop, le « Black Screen of Death » ne survivra peut-être pas à la Milestone 1, mais ça me fait quand même tout bizarre dans mon coeur de Geek. Bien heureusement, il me restera toujours mes bécanes du boulot qui tournent sous Windows XP pour me réconforter lorsque le désespoir s’abattra sur mes frêles épaules.

Mais quoi qu’il en soit, pour être un peu plus sérieux, je pense sincèrement que Microsoft aurait tout à gagner à bosser sur une nouvelle façon d’afficher les erreurs rencontrées par son système d’exploitation. Et ce qui serait vraiment révolutionnaire, finalement, c’est que la firme nous propose un O.S capable de se réparer tout seul. Juste histoire que les techniciens du monde entier puissent se la couler douce ou se retrouver au Pôle Emploi du coin pour organiser quelques LAN.

Via

Mots-clés microsoftwindows 8