Windows 8 pourrait empêcher l’installation de Linux

C’est sûr, les amis, l’affaire va faire beaucoup de bruit et elle risque de mécontenter pas mal de gens. Car en effet, nous avons appris hier dans la soirée une bien étrange nouvelle. Pour avoir le droit d’afficher la mention “conçu pour Windows 8, les ordinateurs devront intégrer le successeur du BIOS, successeur que l’on connait sous le nom de UEFI, et avoir en outre activé une fonction très particulière : le Secure Boot. Oui, une fonction qui empêche le démarrage de tous les logiciels non signés et qui vise donc à lutter contre le piratage. Là où la situation devient cocasse, c’est que les distributions Linux ne sont pas signées, elles non plus. Dans ce cas, il y a fortes chances que toutes ces machines estampillées “Windows 8” ne puissent tout simplement pas profiter de Linux, ni même d’un dual boot.

Windows 8 pourrait empêcher l'installation de Linux

Pas mal, non ? Là, vous voyez, la première idée qui m’est passée par la tête, c’est le coup de cette fameuse vidéo d’anniversaire offerte par Microsoft à notre sympathique pingouin. Une vidéo que vous retrouverez un peu plus bas et qui était censée témoigner toute l’amitié de la firme pour les partisans du libre. C’était beau, c’était émouvant et ça m’avait finalement laissé plutôt perplexe à l’époque. Faut dire aussi, Microsoft n’a pour habitude d’offrir des cadeaux à qui que ce soit, et encore moins à un système concurrent du sien.

Alors bien sûr, tous les constructeurs n’auront pas l’obligation d’activer le Secure Boot pour “vendre” du Windows 8. Non, les seuls qui devront le faire, ce seront ceux qui souhaitent pouvoir coller une nouvelle vignette sur la carcasse de leur bécane. Ouf ? Oui mais non. Car en effet, le commun des mortels, l’utilisateur lambda, notre brave Mme Michu, tous ces gens sont justement très sensibles à ces auto-collants. Du coup, les constructeurs seront sans doute tentés d’activer cette fonction histoire de booster au maximum leurs ventes. Vous l’aurez compris, la situation risque d’être compliquée. Même chose d’ailleurs pour tous ceux qui ont tendance à pirater parfois un tout petit peu leur Windows. Là encore, l’histoire de Secure Boot risque de leur compliquer la vie. On l’a bien compris, l’objectif de Microsoft, c’est encore une fois d’essayer de limiter au maximum le piratage.

Et encore une fois, ça ne va pas marcher parce qu’il existe sur cette planète des gens très intelligents qui ne manqueront pas de trouver une solution à cet épineux problème. Comme d’habitude, évidemment…

Via