Windows 8 : ReFS, le successeur du NTFS, vient d’être annoncé par Microsoft

Souvenez-vous, à l’époque où Microsoft avait commencé à lâcher quelques informations au sujets de Windows Vista, la firme avait promis l’avènement d’un tout nouveau système de fichiers. C’était incroyable, c’était formidable, mais on l’attend encore. Oui et finalement, il aura fallu pas moins de deux versions et donc quelques années de plus à Redmond pour honorer sa promesse. Le ReFS, c’est le nom de ce nouveau système de fichiers, va donc succéder au NTFS et faire ses armes sur Windows 8 et nous en savons justement plus sur le sujet puisque la firme a publié un peu plus tôt dans la semaine un article sur l’un de ses blogs officiels afin de nous en dire un peu plus sur le sujet.

Windows 8 : ReFS, le successeur du NTFS, vient d'être annoncé par Microsoft

Mais attention car dans un premier, le ReFS sera dédié à la version serveur du système d’exploitation. Pour en profiter sur toutes les autres versions de Windows 8, il faudra donc attendre quelques semaines ou quelques mois de plus. En revanche, ce que l’on sait, c’est que le ReFS reprend une partie du code du NTFS et il sera entièrement rétro-compatible avec ce dernier. C’est une bonne chose, évidemment, mais notez bien qu’il ne s’agit pas d’une simple évolution du NTFS. En réalité, le ReFS va apporter quatre grandes nouveautés :

  • Vérification et autocorrection des données corrompues.
  • Adaptabilité aux grands volumes de stockage.
  • Amélioration de la résilience globale du système. (*)
  • Maintiens de l’accès aux fichiers en cas de données corrompues.

(*) : Pour ceux qui ne connaissent pas le terme, la résilience d’un système lui permet de continuer à fonctionner en cas de panne sévère.

Sur le papier, donc, le ReFS semble très prometteur et devrait surtout permettre aux système d’exploitation de moins planter, y compris en cas de corruption des données. Cela étant dit, on va quand même attendre de voir ce que vaut ce nouveau système de fichiers sur le terrain avant d’embrasser à pleine bouche les ingénieurs de Microsoft. Toutefois, on peut quand même souligner le fait que la firme semble bien décidé à gommer tous les défauts de ses précédents systèmes d’exploitation et on peut donc l’en féliciter.

Via