Windows détrôné par Android

Windows n’est désormais plus l’OS le plus utilisé dans le monde. L’ancien leader des systèmes d’exploitation vient en effet d’être détrôné par son plus impitoyable rival : Android. Ce dernier a en effet pris l’avantage et il est désormais installé sur plus d’appareils connectés que le premier. Pas de doute, c’est clairement la fin d’une époque.

Windows est arrivé sur le marché au milieu des années 80 avec une première version très largement perfectible. Microsoft a tenu bon et il a lancé plusieurs moutures au fil des années suivantes.

PDM Windows

Windows n’est plus la plateforme la plus utilisée dans le monde.

La sauce a fini par prendre et Windows s’est très vite imposé comme un système incontournable.

Windows n’est plus l’OS le plus utilisé dans le monde

En 2012, par exemple, il détenait à lui seul plus de 75 % de parts de marché et il devançait ainsi macOS (6,33 %), iOS (6,08 %) et Android (5,39 %). Toutefois, depuis, le marché a beaucoup changé. Le marché de la mobilité a littéralement explosé et nos ordinateurs ont progressivement cédé la place à nos smartphones et à nos tablettes tactiles.

Cette tendance a bien évidemment eu un impact direct sur les parts de marché des systèmes d’exploitation et c’est précisément ce que reflètent les derniers chiffres publiés par StatCounter.

D’après le dernier rapport de l’organisme, Windows ne serait effectivement plus le système le plus répandu au monde. Il aurait cédé sa place à son plus féroce concurrent, Android.

Ce dernier détiendrait en effet 37,93 % de parts de marché à l’heure actuelle, contre “seulement” 37,91 % pour Windows. iOS arriverait pour sa part en troisième position avec 13,09 % de parts de marché, suivi par le vénérable macOS (5,17 %) et Linux (0,75 %).

macOS n’a pas réussi à s’imposer, Linux non plus

Bien sûr, certains d’entre vous objecteront sans doute que Windows et Android ne sont pas vraiment comparables en termes de fonctions ou de positionnement. Le truc, c’est que ces plateformes ont beaucoup évolué au fil des années. Le premier a en effet tenté une brève incursion sur le mobile et le second se fait de plus en plus présent sur le segment des convertibles et des netbooks. Ces deux systèmes ont donc opéré un véritable rapprochement durant ces dernières années.

Mais Windows n’est pas le seul perdant dans l’histoire. Ces chiffres prouvent également que macOS n’a pas réussi à s’installer durablement sur le marché. Il détient désormais moins de parts de marché que ses deux concurrents. En revanche, iOS s’en sort mieux puisqu’il double la mise.

Et puis, il y a Linux. Malgré ses atouts évidents et les efforts consentis par les éditeurs pour rendre le système plus intuitif et plus accessible, la plateforme n’a pas réellement réussi à s’imposer sur le marché.

Source: StatCounter Global Stats – OS Market Share