Windows Seven officiellement présenté…

Chez Microsoft, on essaye de se la jouer un peu comme chez la Pomme et on se met à faire des keynotes histoire de faire un peu mousser ses actions. Bon, après tout, pourquoi pas ? Point positif, lors du keynote d’hier, c’est Windows Seven qui a été officiellement dévoilé à l’ensemble du monde. A croire que Microsoft fait tout pour nous faire oublier Vista, tiens… Donc en attendant fin 2009 que Seven ne sorte, vous pouvez toujours vous rabattre sur ces quelques captures officielles…

Bon, Vista on aime ou on aime pas. Moi, je n’ai rien contre lui mais il faut avouer qu’à moins d’avoir un gros PC de bourgeois, ce n’est pas toujours facile d’en profiter. C’est d’autant plus dommage que si l’interface et le système de droits sont plutôt lourdingues, le noyau, lui, n’est pas si mauvais. Même que mon Vista n’a jamais vraiment planté, ce qui reste remarquable. Soit Vista est stable, soit votre visiteur est très doué, ce qui ne fait par ailleurs aucun doute, hein…

Windows Seven (ou 7 mais je trouve que « Seven » rend mieux) sera en réalité un Vista amélioré. Le noyau devrait être toujours aussi stable, mais l’interface sera sans doute plus légère et consommera nettement moins de ressources système. Du coup, on se demande bien ce qu’on va faire de toutes nos barettes de RAM, tiens. Sinon oui, pendant que j’y pense, il sera aussi possible de mettre nos widgets partout sur le bureau. C’est bien, non ?

Côté interface, toujours, celle de Seven devrait être largement plus épurée que celle de Vista. Le menu « Démarrer » s’affranchira ainsi d’un tas d’icônes inutiles pour aller droit vers l’essentiel. On remarquera, au passage, que cette politique a tout-de-même été un peu emprunté à la Pomme, pour qui la simplicité est synonyme de réussite. Globalement, donc, on retrouvera les programmes les plus utilisés et des liens vers les dossiers personnels de l’utilisateur ainsi que vers le panneau de configuration, qu’il n’est plus nécessaire de présenter.

L’explorateur de fichiers devrait aussi être beaucoup plus épuré. Il ne sera donc plus nécessaire d’avoir un BAC +5 pour retrouver les photographies du mariage de sa cousine à Maubeuge. Pour un peu, je sentirais presque une grosse larme rouler le long de ma joue. La grand-mère pourra donc conserver ses recettes de cuisine bien à l’abri mais elle pourra surtout les retrouver un mois après. C’est quand même une véritable révolution, ça, non ? Au passage, on notera que le dossier de l’utilisateur s’appelle… « Library ». Point positif, ceux qui ont un Mac ne seront donc pas dépaysés.

Ce qui est bien, par contre, c’est que le nouvel explorateur devrait faire la part belle au réseau. En un clic ou deux, on pourra donc accéder aux diaporamas coquins de Gros Roger, notre collègue du bureau d’en face. Espérons juste que Seven gère mieux le réseau que son affreux grand-frère…

Par contre, comme nous le savons déjà, la grande nouveauté introduite par Seven sera le support des interfaces tactiles multipoint. Vraisemblablement, il sera ainsi possible de piloter son Windows au doigt (et à l’oeil, ha ha ha, que je suis drôle de si bon matin) en investissant dans l’équipement qui va bien (un écran tactile, pour ceux qui ne suivent pas et qui sont juste passés se mettre au chaud). Une bonne chose, sans doute, mais qui ne parvient pas à me convaincre. Non parce que bon, faut être honnête, il n’y a rien de plus productif qu’un clavier… Pour le moment, du moins.

Au final, sans être non plus révolutionnaire (peu de Windows le sont), Seven pourra sans doute nous faire oublier l’incroyable échec de Vista. D’ailleurs, si Microsoft cherche à le sortir aussi vite, c’est peut-être bien pour ça… Le seul truc dommage, c’est qu’il nous faudra repasser à la caisse et nous acheter une nouvelle licence qui va bien et repasser, encore, à la caisse. Tout ça parce que Microsoft a sévèrement déconné et qu’ils ont été incapables de produire un vrai O.S.

Et là, vraiment, la pilule est dure à avaler…

Via Clubic

(Crédits Photos : Papygeek)