Windows Seven : quelques fonctionnalités surprenantes…

Une fois n’est pas coutume, je vais dire du bien de Windows Seven. Comme chacun le sait, le nouveau système d’exploitation de Microsoft va faire son apparition cette année, succédant à un Vista qui n’a pas vraiment fait l’unanimité. Et ce matin, en fouinant un peu sur le web, je suis tombé sur un très bon article de TechRadar énumérant certaines fonctionnalités surprenantes du dernier-né de la firme de Redmond.

Windows Seven

Au total, ce sont 50 fonctionnalités que TechRadar a passé en revue. Certaines d’entre elles sont intéressantes, d’autres un peu moins, et je me suis donc permis de faire ma propre sélection. Cela dit, si vous avez envie d’en découvrir davantage, n’hésitez pas à aller parcourir leur billet, il vaut vraiment son pesant d’or.

Le Problem Step Recorder

Cette fonctionnalité intéressera essentiellement ceux qui sont amenés à apporter de l’aide à leurs amis, leurs collègue ou bien à leur famille. On le sait bien, lorsqu’un utilisateur est confronté à un problème avec sa machine, il a souvent du mal à l’expliquer. Généralement, ça se termine d’ailleurs en quelque chose du style : « Non mais j’ai bien cliqué sur le truc, sauf que le machin m’indique une erreur. Qu’est ce que je fais ? ». Evidemment, dans ce contexte, il n’est pas toujours facile d’apporter une réponse viable.

Windows Seven intègrera un outil spécifique qui devrait nous faire gagner pas mal de temps. En lançant le Problem Step Recorder, l’utilisateur enregistrera toutes ses actions, captures d’écran inclues et pourra ensuite les transmettre, par mail, au destinataire de son choix.

La gravure de fichiers ISO

Là encore, c’était une fonctionnalité qui manquait cruellement à Windows et que viendra corriger Windows Seven. Il permettra en effet aux utilisateurs de graver très facilement des images au format ISO. Il leur suffira ainsi de double-cliquer dessus, de sélectionner le lecteur contenant le CD ou le DVD vierge pour que le système entame directement la gravure.

Résultat des courses, il ne sera plus nécessaire d’installer un logiciel tiers pour graver ses sauvegardes de jeux ou de logiciels.

Le verrouillage avec AppLocker

Cette fonctionnalité intéressera autant les parents que les administrateurs réseau. Lorsqu’on confie un ordinateur à d’autres utilisateurs, il n’est pas rare de le voir revenir avec un bon paquet de saloperies. Avec Windows Seven, il sera désormais possible de définir les applications qui auront le droit de se lancer en fonction du profil de l’utilisateur.

Une gestion plus fine du multi-écran

Souvent, lorsqu’on connecte un deuxième écran à sa machine ou que l’on branche cette dernière à un vidéo-projecteur, on perd pas mal de temps à fouiner dans les options du systèmes afin d’optimiser ses réglages. Avec Windows Seven, la gestion du multi-écran sera considérablement simplifié et il suffira d’appuyer simultanément sur les touches Windows + P pour démarrer l’utilitaire dédié.

Le PC Clean Up

Là encore, c’est une fonctionnalité pensée pour les parents et les administrateurs réseau. Un utilisateur néophyte ne prend pas toujours garde à ce qu’il faut ou à ce qu’il installe. Avec le PC Clean Up, il pourra n’en faire qu’à sa tête, toutes les modifications qu’il aura apportées au système disparaitront lorsqu’il se déconnectera.

A noter que cet outil existe déjà depuis un bon moment, même qu’il s’appelle SteadyState et que je l’avais testé à l’époque sur certains postes de mon parc. D’une efficacité redoutable, je ne l’avais pourtant pas retenu à l’usage, dans la mesure où il n’était pas toujours très stable. Cette fois, le PC Clean Up sera directement intégré à l’O.S et devrait par conséquent poser nettement moins de problèmes.

Un clic droit plus complet

Autre nouveauté apportée par Windows Seven, le clic droit se verra désormais doté de nouvelles fonctionnalités. En fonction de l’endroit où vous cliquerez, vous obtiendrez des raccourcis qui vous permettront de gagner beaucoup de temps. Ainsi, un clic droit sur une zone vide du bureau vous permettra de déterminer en un clic la résolution de votre écran alors qu’un clic droit sur l’icône Explorer vous permettra d’accéder directement à certains dossiers.

Une gestion plus fine de l’UAC

Très décrié sur Vista, l’UAC (User Account Control, le truc qui vous demande à chaque fois si vous êtes bien sûr de vouloir faire ce que vous avez demandé) de Seven devrait être un peu plus souple mais il sera surtout complètement configurable. Sans le désactiver entièrement, vous pourrez entre autres choses lui demander de vous envoyer un peu moins d’avertissements.

Là encore, si quelqu’un est actuellement en train de tester Seven et qu’il a un peu de temps à perdre, ce serait bien qu’il se manifeste dans les commentaires de ce billet pour nous dire ce qu’il en pense.

La prévisualisation des polices

Cette fois, c’est une fonctionnalité qui s’adresse essentiellement aux graphistes. Avec les versions précédentes de Windows, il était nécessaire d’installer un logiciel tier afin de pouvoir prévisualiser les polices d’écriture installées. Windows Seven change la donne et le supporte nativement.

De la même manière, toutes les polices d’écriture appartenant à une même famille (Tahoma Gras, Tahoma Italique, Tahoma Normal…) seront regroupées afin de faciliter la vie aux utilisateurs. Il n’y aura donc plus besoin de scroller pendant des heures pour faire défiler toutes ses polices.

La protection des données

Si vous êtes paranoïaques et que vous avez très peur que quelqu’un vous vole votre clef USB pour en piquer le contenu, alors Windows Seven est fait pour vous. En effectuant un clic droit sur votre clef USB, vous allez en effet pouvoir la crypter en utilisant la technologie BitLocker et lui affecter un mot de passe. N’ayant pas testé moi-même cette méthode de cryptage, je ne peux pas vous dire ce qu’elle vaut mais si quelqu’un parmis vous à des informations à ce sujet, qu’il n’hésite pas.

Sur le papier, toutes ces fonctionnalités semblent très intéressantes et me pousseraient presque à installer la version d’évaluation de Windows Seven qui dort dans un de mes dossiers depuis bientôt un mois. Maintenant, il faudrait juste que je prenne mon courage à deux mains, que je fasse un peu de ménage sur mon disque dur et que je tente de l’installer dans une machine virtuelle pour m’en faire une idée.

Et vous alors, vous laisseriez-vous tenter ?

Via TechRadar