WindsorNot : le smartphone sous WebOS qui n’a jamais vu le jour

WebOS est mort et enterré depuis un bon moment, c’est un fait, et c’est évidemment très triste. Certains ne manqueront d’ailleurs pas d’avoir une pensée émue pour la fameuse TouchPad, qui a rapidement rejoint sa plateforme dans la tombe. Toutefois, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que Palm avait quelques projets en cours avant de tourner définitivement le dos à WebOS, des projets comme le WindsorNot. De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’un smartphone qui aurait du arriver sur le marché l’année dernière et qui a été débusqué par le site WebOS Nation. Intéressant, pour sûr, et vous allez justement pouvoir découvrir un peu plus bas les photos de la bête, ainsi que ses caractéristiques techniques.

Tout a basculé durant l’été 2011, c’est effectivement à cette période que nous avons appris la triste décision du constructeur HP, ce même HP qui a signé très rapidement la fin de WebOS et ce alors même que ce dernier s’était tranquillement installé chez une poignée de fans. Une décision brutale, donc, qui a touché un grand nombre de mobinautes au plus profond de leur petit coeur tout mou.

WindsorNot : l'avenir de WebOS

Le WindsorNot n’aura jamais vu le jour, finalement.

Ce qu’on ne savait pas, à l’époque, c’est que Palm avait plusieurs produits en cours de préparation. Parmi ces derniers, il était ainsi question d’un nouveau smartphone se positionnant comme le digne successeur du Pre 3. Un terminal plutôt conventionnel et qui ressemblait finalement pas mal… au Nexus 4. Dans les grandes lignes. Bien évidemment, sous le capot, ce n’était pas la même chose puisque la fiche technique de ce dernier était plutôt modeste.

Le WindsorNot devait ainsi profiter d’un écran de 4 pouces offrant une résolution de 800×480, d’un processeur Qualcomm cadencé à 1.4 Ghz et de 8 Go d’espace de stockage. Pas terrible, c’est certain, et autant dire que le bougre aurait finalement eu beaucoup de mal à s’imposer face à la concurrence. D’autant plus que ce dernier n’était pas compatible avec les réseaux LTE, ce qui lui avait valu d’être proprement expulsé du catalogue de l’opérateur américain AT&T. Le truc intéressant, c’est que ce dernier ne devrait pas être le seul terminal sous WebOS à arriver sur le marché, il était également question d’une tablette tactile de 7 pouces qui était sensée l’accompagner. Une tablette qui ne verra jamais le jour, cependant.

Triste destin, donc, et nous pourrons d’ailleurs finir cet article en observant une minute de silence.

Mots-clés webos