Wolfenstein II enfoncera la porte pour débouler sur Switch en Juin

Tomahawk à la ceinture, combo de Maschinenpistole en mains et cervelle de nazi d’ores et déjà sous les semelles, William J. Blazkowicz reviendra comme convenu sur Nintendo Switch. La nouveauté dans tout ça, c’est qu’on connait désormais la date précise d’arrivée de Wolfenstein II : The New Colossus sur la petite dernière du Big N. Le FPS de Bethesda y posera ses flingues encore fumants le 29 juin prochain.

Au travers de cette sortie, l’éditeur de Rockville réaffirme une fois de plus son soutien à Nintendo, après avoir lancé deux portages sur Switch : The Elder Scrolls V – Skyrim et DOOM en novembre dernier. Une politique qui profite clairement à la firme nippone, qui voit ainsi son catalogue s’enrichir sans avoir à lever le petit doigt.

Après un lancement sur PC, PS4 et Xbox One en octobre dernier, Wolfenstein II reprend du service sur Switch. Blazko, ses grosses bottes et ses gros flingues y débarqueront le 29 juin.

Reste que la grande question touche à la qualité du portage en lui même. De ce côté, on a des précédents. Il suffit de jeter un œil à la version Switch de DOOM pour avoir une vague idée de ce à quoi Wolfenstein II devrait ressembler sur la console hybride de Nintendo. Autrement dit, de (grosses) concessions techniques sont à prévoir.

Un portage qui risque fort d’être moins nerveux que l’original…

Inutile d’en refaire toute une tartine, tout le monde sait que la Switch n’est pas aussi performante que ses consœurs les Xbox One et PS4 et que, mathématiquement, cette dernière ne peut pas faire tourner les titres multi-plateformes dans les mêmes conditions. Pour Wolfenstein II, on parie toutes nos cacahuètes qu’il faudra se contenter en juin d’une résolution 720p native et de 30 FPS seulement.

Autant dire que l’expérience risque d’être nettement moins plaisante que sur les consoles de salon traditionnelles, qui profitent quant à elles d’une définition Full HD (adaptative) et d’un framerate calé – la plupart du temps – à 60 images par secondes.

Côté prix, enfin, il faudra probablement tabler sur une bonne cinquantaine d’euros au lancement, ce qui fait cher pour un titre que l’on peut facilement trouver à une quinzaine d’euros sur PC, Xbox One et PS4… Que voulez-vous, la mobilité a un prix ma bonne dame.