Volkswagen va étendre WeShare à l’Europe

WeShare, le service de « véhicule à la demande » de Volkswagen, sera bientôt étendu à plusieurs villes d’Allemagne et d’Europe.

Convaincue par l’efficacité de WeShare, la filiale de Volkswagen AG, UMI Urban Mobility International GmbH, proposera le service dans plus de villes européennes en 2020. C’est par le biais d’un billet de blog que la société a annoncé la nouvelle. Ayant été lancée en Allemagne en juin 2019 avec 1 500 e-Golf, la plateforme d’auto-partage de véhicules 100 % électrique en « free-floating » compte désormais à peu près 50 000 utilisateurs en Allemagne. Environ 37 000 d’entre eux sont considérés comme des clients actifs étant donné qu’ils ont utilisé WeShare plus d’une fois.

Crédit photo : Pixabay

Compte tenu de cet exploit, le PDG de WeShare, Philipp Reth, estime que 2020 sera une année prometteuse.

En conséquence, sept nouvelles villes allemandes et européennes accueilleront bientôt le service.

Vers un déploiement de WeShare dans plus de villes européennes

Au printemps, ce sont Prague et Hambourg qui commenceront à profiter de WeShare. Le service sera ensuite déployé à Paris, Madrid, Budapest, Munich et Milan plus tard cette année. À Prague et Budapest, les clients auront à leur disposition des véhicules ŠKODA CITIGOe iV 100 % électriques. Dans les autres grandes villes d’Allemagne, de France, d’Espagne et d’Italie, la flotte inclura l’e-Golf, l’e-up (Volkswagen) ainsi que l’ID.3.

À noter que Volkswagen envisage de proposer dans toutes ces agglomérations 8 400 véhicules 100 % électrique dans le courant de l’année pour répondre à la demande des utilisateurs de WeShare.

Pour Philipp Reth, « l’objectif est de faire une percée auprès du grand public, en collaboration avec les villes ». « Nous espérons recevoir le soutien des villes, par exemple, au niveau des tarifs de stationnement des véhicules d’autopartage ou de la désignation des nouveaux espaces dédiés à l’autopartage dans l’espace public, afin d’inciter les utilisateurs potentiels et de rendre l’autopartage encore plus intéressant et pertinent », a-t-il expliqué.

Un rôle de transition essentiel et évolutif dans le secteur de la mobilité partagée et durable

Toujours selon ce haut responsable, le service d’auto-partage de véhicules en « free-floating » « jouera un rôle de transition essentiel et évolutif dans le secteur de la mobilité partagée et durable pendant toute la période qui précédera l’arrivée des systèmes de transport automatisés ».

Il faut savoir que les véhicules qui composent la flotte WeShare de Berlin ont effectué plus de 3 millions de kilomètres au cours des six derniers mois. Ce qui équivaut à une moyenne de quatre à cinq trajets par véhicule et par jour !

Mots-clés Volkswagen