Blizzard a suspendu un joueur hongkongais qui a soutenu son pays à l’antenne

Chez Blizzard, jeux et politique ne font pas bons ménage et Chung « Blitzchung » Ng Wai, un joueur professionnel de Heartstone, l’a appris à ses dépens. Ce dernier a en effet profité d’un live pour soutenir Hong Kong, son pays natal. Affublé d’un masque à gaz et de lunettes de ski, il a déclaré à l’antenne : « Libérez Hong Kong, la révolution de notre temps ! ».

Cette intervention lui a cependant valu une suspension et une sanction venant de Blizzard. Pour l’éditeur de WoW, cet appel à la libération de Hong Kong équivaut à une suspension de la compétition officielle des Grandmaster pendant un an. Ainsi, du 5 octobre 2019 au 5 octobre 2020, Blitzchung, sera hors compétition. Ses prix lui ont été retirés par la même occasion.

Facepalm

Crédits Pixabay

La vidéo de cette manifestation a déjà été supprimée. Toutefois, un extrait reste disponible sur le compte Twitter d’Inven Global.

Un jeune dévoué à son pays

Il est clair que Blitzchung a voulu faire entendre sa voix pour la libération de son pays. Cependant, il n’a vraisemblablement pas choisi la bonne manière pour exprimer son dévouement. En effet, une loi d’urgence interdit le port de toute couverture faciale empêchant l’identification à Hong Kong.

Pour ne rien arranger, les manifestants défilant dans les rues de Hong Kong ont pris l’habitude d’utiliser des masques à gaz pour se protéger du gaz lacrymogène lâché par les autorités… et accessoirement garder leur identité secrète. Ce qui a poussé les autorités à interdire formellement l’usage de ces accessoires, une interdiction prévoyant un an de prison et une amende de 3 200 dollars pour tous les contrevenants.

Toutefois, cette situation a également poussé d’autres joueurs à soutenir les manifestants hongkongais. Ce mardi, ils ont profité d’une diffusion sur internet pour montrer leur banderole de soutien.

Une offense à une partie du public selon Blizzard

Si Blitzchung a voulu agir pour la bonne cause, Blizzard ne l’a pas entendu tout à fait de la même oreille.

L’éditeur a justifié la sanction en faisant référence à une règle de la compétition Grandmaster : les conditions d’utilisation stipulent que tout acte susceptible d’offenser une partie du public ou de dénigrer l’image de Blizzard peut potentiellement faire l’objet d’une exclusion du Grandmaster.

En outre, toute personne contrevenant à cette règle s’expose à voir ses bénéfices réduits à 0 dollar.

Il est bien entendu difficile d’affirmer que les déclarations de Blitzchung dénigrent vraiment l’image de l’éditeur de World of Warcraft. En tout cas, Blizzard a voulu mettre un terme à ce sujet sensible pour éviter d’offenser une partie de son public. Notons que Blizzard cherche depuis plusieurs années à s’imposer sur le marché chinois de l’e-sport. Raison pour laquelle la décision du studio n’a pas été très bien accueillie par la communauté.

Mots-clés world of warcraft