World of Warcraft : un an de prison pour un hacker accusé d’avoir piraté le titre

Un hacker a été condamné à un an de prison pour avoir perturbé l’un des jeux vidéo les plus populaires de tous les temps a annoncé le ministère américain de la Justice dans un communiqué de presse. Le ressortissant roumain de 38 ans, nommé Calin Mateias, était en détention depuis novembre pour avoir coordonné une série d’attaques DDoS dans « World of Warcraft » sept ans plus tôt.

Mateis a été extradé de Roumanie l’année dernière et a plaidé coupable à une accusation de dommages intentionnels à un ordinateur protégé selon le ministère de la Justice.

Wow 6.1

Son crime a délibérément ralenti les serveurs de « World of Warcraft » aux dépens des autres joueurs du jeu en ligne. Les procureurs, de leur côté, ont déclaré que l’homme avait été motivé par un « désir juvénile » de battre ses rivaux.

Le crime commis par le hacker

Une attaque DDoS consiste à rendre indisponible un serveur en saturant sa bande passante ou bien en épuisant les ressources système de la machine, et ce afin de l’empêcher de répondre aux sollicitations habituelles des internautes.

Relativement simples à mettre en place, ces attaques sont très communes et il arrive fréquemment que les pirates fassent appel à cette technique pour rendre indisponibles les sites de leurs cibles.

Mateias a été accusé d’avoir eu recours à une telle technique sur les serveurs européens de « World of Warcraft » de février à septembre 2010. Le département de la justice US a affirmé que le hacker avait coordonné ces attaques après des disputes avec d’autres joueurs du titre.

Ses efforts ont perturbé non seulement ses rivaux en ligne, mais potentiellement des milliers d’autres joueurs.

Un acte criminel non isolé

Mateias avait déjà été impliqué en 2004 dans une affaire visant à voler des millions de dollars en matériel informatique auprès du distributeur de technologie Ingram Micro a noté la BBC. Le rapport du département de la justice concernant cette affaire a indiqué que Mateias avait utilisé le pseudonyme « Dr Mengele » sur internet à l’époque en guise de référence à l’infâme criminel de guerre nazi du même nom.

Ces accusations ont été abandonnées après que Mateias ait été condamné pour les attaques sur « World of Warcraft ». Il a également payé 29 987 $ à Blizzard Entertainment pour couvrir les coûts qu’il a accumulés en essayant de repousser le déluge de données.

Toujours concernant « World of Warcraft », le nouveau pack d’extension du jeu « Battle for Azeroth » sera lancé en août prochain.