WWDC 2016 : tout sur la conférence de presse Apple !

Apple vient de tenir une grande conférence de presse afin de donner le coup d’envoi de la WWDC 2016. Les annonces se sont succédées à un rythme soutenu et la marque a profité de l’occasion pour présenter de nombreuses nouveautés en lien avec ses différentes plateformes, et plus précisément avec macOS, iOS, tvOS et watchOS. Si vous n’avez pas eu l’occasion de suivre l’événement en direct, alors ce récapitulatif devrait vous intéresser.

L’évènement a duré un peu plus d’une heure et demie. Sans surprise, il s’est beaucoup focalisé sur les applications et Apple a d’ailleurs annoncé avoir franchi un nouveau cap sur l’App Store.

WWDC 2016

La Keynote d’ouverture de la WWDC 2016 a été riche en annonces.

Et encore, ce n’est rien de la dire car la plateforme totalise désormais plus de 2 millions d’applications pour quelque chose comme 130 milliards de téléchargements.

Fait amusant, Tim Cook a bien insisté sur le fait que la boutique était très rentable pour les développeurs.

WWDC 2016 : macOS

OS X va changer de nom et devenir… macOS.

macOS

Comme prévu, Apple a décidé de renommer OS X et ce dernier va donc devenir… macOS. Difficile d’être surpris, bien entendu, puisque toutes les rumeurs allaient dans ce sens. La prochaine version sera surnommée Sierra et elle se focalisera sur Continuité, iCloud et l’expérience du Mac.

Parmi les nouveautés les plus notables, on peut citer l’arrivée d’une nouvelle fonction, Auto Unlock. Elle nous permettra de déverrouiller notre Mac avec une Apple Watch. Pratique.

Mieux, le presse papier sera désormais universel et il se synchronisera entre nos Mac mais également entre nos Mac et nos iDevices. Il sera donc possible de copier du texte sur un iPhone et de le récupérer sur un MacBook.

iCloud va aussi aller de l’avant. Désormais, le service va synchroniser toutes les icônes sur les différents Mac de l’utilisateur. Futé. macOS sera aussi capable d’optimiser le stockage et le système supprimera automatiquement tout ce qu’il peut supprimer. Comme les caches, par exemple. Il pourra aussi vider la Corbeille et même envoyer les fichiers utilisés rarement sur les serveurs de la marque afin de supprimer leur version locale.

Là, par contre, c’est flippant. J’espère qu’il sera possible de désactiver cette fonction.

Apple Pay va aussi débarquer sur le système, et plus précisément sur Safari. Comme attendu, le service nous permettra d’effectuer des paiements en ligne en quelques clics. Les utilisateurs pourront donc vider leur compte en banque encore plus rapidement.

Ah, et le service va enfin arriver en France ! Quand ? Dans les prochains mois.

Sierra mettra aussi le paquet sur les onglets et il sera possible d’en créer partout et notamment sur toutes les applications natives comme Maps et autres.

Siri va aussi faire son entrée sur nos Mac. Là encore, il est difficile d’être surpris compte tenu des rumeurs de ces dernières semaines. L’icône sera présente en haut, à côté de Spotlight, et dans le Dock. Les croqueurs de pommes vont donc pouvoir parler à leur ordinateur et se sentir ainsi moins seul.

L’assistant offrira pas mal de fonctions intéressantes et il sera notamment capable de chercher des fichiers en local. Les recherches passées apparaitront d’ailleurs dans le centre de notifications. Les commandes vocales habituelles fonctionneront aussi, bien entendu.

macOS sortira en bêta ce soir pour les développeurs, en bêta publique en juillet et en version finale à l’automne.

WWDC 2016 : iOS 10

iOS 10 proposera pas mal d’améliorations intéressantes lui aussi.

iOS

iOS a aussi eu droit à son quart d’heure de gloire, avec la présentation de la dixième version de la plateforme. Pas mal de nouveautés là encore avec des notifications enrichies, du 3D Touch à gogo et un nouvel écran de verrouillage.

Il suffira ainsi de prendre le téléphone en main pour activer l’écran de verrouillage et voir les dernières notifications du système. Ces dernières font la part belle aux 3D Touch et il suffira d’une pression soutenue pour afficher davantage d’informations sur l’alerte. Cela marche avec les messages, mais aussi le calendrier et pas mal d’autres applications comme Uber. Plus besoin de déverrouiller le téléphone pour accéder aux infos importantes.

Le centre de contrôles a aussi droit à une nouvelle interface, une interface avec de plus gros boutons et quelques changements cosmétiques mineurs. Un balayage vers la droite nous permettra d’accéder à la caméra.

Pas mal de nouveautés sur 3D Touch aussi. Il suffira d’un appui long sur la boite mail pour voir apparaître les messages en attente pour nos contacts favoris. Pratique… et déprimant.

Finalement, chaque appui long va provoquer l’ouverture d’un widget entièrement dédié à l’application et ce qui est chouette c’est que ces éléments pourront être intégrés au centre de notifications.

Siri est de la fête aussi avec l’arrivée d’une nouvelle API consacrée aux développeurs. Il sera par exemple possible d’utiliser l’assistant pour envoyer un message sur WeChat. Slack est aussi supporté. Grâce à ce système, on pourra aussi chercher des exercices sur des applications tierces comme Runtastic ou même Runkeeper. Ce ne sont bien évidemment que les premiers partenariats et d’autres suivront sans doute dans les prochaines semaines.

L’assistant sera en plus intégré au clavier virtuel de la firme. L’assistant analysera ainsi notre frappe pour nous faire des suggestions plus intelligentes et, surtout, plus pertinentes. Si un ami nous demande le numéro de téléphone d’un contact, par exemple, alors un résumé de sa fiche apparaîtra au dessus du clavier virtuel et il suffira d’une tape pour l’ajouter au message.

Mieux, Siri pourra aussi remplir les événements du calendrier en amont pour préparer le terrain et il sera même capable de « parler » plusieurs langues.

Il y a du nouveau pour Photos aussi avec du nouveau pour la reconnaissance d’images. L’application pourra en effet reconnaître des objets, des gens et des lieux, tout en respectant notre vie privée. Tout sera en effet stocké en local sur l’appareil et pas sur les serveurs de la marque.

L’outil pourra aussi faire ressortir les bons moments en s’appuyant sur divers algorithmes. Là encore, tout se fera en local et il en ira de même pour les albums intelligents. On sent bien que Google Photos est visé. Ah et l’outil pourra aussi générer des films à partir de nos images et de nos clips.

Il est évidemment difficile de ne pas faire le parallèle avec des services concurrents ou même avec ce que propose Sony depuis plusieurs années sur les Xperia.

En revanche, on aura la main sur pas mal de paramètres et notamment sur la durée du film ou son ambiance sonore.

Cartes va profiter d’un léger ravalement de façade. L’outil pourra afficher des suggestions en fonction de nos habitudes, le tout au travers d’une interface claire et simple. Le GPS fonctionnera mieux et il affichera des infos plus claires pour les itinéraires. Les Quick Controls nous aideront à trouver des lieux précis comme des endroits pour se restaurer ou même des stations essence.

Du nouveau du côté de AirPlay aussi avec l’affichage des indications de direction du GPS.

Apple va lancer en marge une API pour les développeurs. Il sera ainsi possible de faire une réservation OpenTable directement depuis l’outil.

Apple Music compte désormais plus de 15 millions d’abonnés et l’outil va enfin avoir droit à une nouvelle interface avec des visuels plus clairs et des éléments visuels plus épurés. L’outil mettra donc l’accent sur le contenu, soit sur la musique.

Le premier onglet de l’application permettra à l’utilisateur d’accéder à sa bibliothèque personnelle et donc à toutes ses chansons. Il retrouvera ses albums, ses listes de lecture et aussi ses musiques téléchargées. Le second nous fera remonter des découvertes et nous aurons notamment droit à une liste de lecture suggérée par Apple chaque jour.

Le troisième onglet affichera les morceaux les plus populaires du moment. Ils seront sélectionnés là encore par Apple. Radio Beats 1 sera accessible par le biais du quatrième onglet.

Apple News compte désormais 2 000 publications et 60 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Là encore, l’interface va avoir droit à une nouvelle interface et il sera même possible de s’abonner à des publications depuis le logiciel. Derrière, nous aurons en plus droit à des notifications enrichies.

HomeKit se trouve au centre de la stratégie de la marque et pas mal de fabricants soutiennent la plateforme. Il prendra d’ailleurs bientôt en charge plus de produits. Sans surprise, iOS 10 sera livré avec une nouvelle application pour gérer ses objets connectés : Home. Grâce à elle, nous n’aurons plus besoin de lancer un outil spécifique pour régler nos lampes ou pour activer nos caméras de sécurité.

Home sera aussi intégré au centre de contrôles histoire de nous faciliter encore un peu plus les choses. Il suffira d’un balayage pour voir apparaître les fonctions dont on a besoin. L’interface semble bien pensée.

L’Apple TV pourra aussi faire tourner l’outil et l’appareil se tiendra donc au centre névralgique de notre installation domotique. A terme, Home sera aussi présent sur la Watch. Difficile d’être surpris.

iOS 10 proposera une autre fonction très pratique : la boite vocale retranscrite. La plateforme pourra donc convertir les messages audio en messages textes pour nous faire gagner du temps. En outre, si un numéro est lié à du spam, alors une mention apparaîtra à l’écran du terminal. Ah et il faudra en plus compter avec un nouvel écran d’appel et avec de nouvelles fiches de contact.

Il y a aussi du nouveau pour les Messages. Les liens seront ainsi enrichis et l’application pourra même aller chercher une vidéo YouTube et nous permettre de la visionner directement depuis l’outil. Quelque chose me dit que notre forfait data va s’en prendre un coup derrière la tête.

Sinon, eh bien les emojis sont trois fois plus gros. Ceci est une révolution. Et attention car le clavier virtuel pourra même deviner les emojis que vous voulez insérer et il vous les proposera ainsi en suggestions. C’est une fonction qui est présente sur pas mal de claviers virtuels d’ailleurs.

Toujours au rayons des fonctions révolutionnaires (ou pas), les bulles pourront s’animer en fonction de ce que nous disons. Si nous ponctuons nos phrases avec des points d’exclamation, alors nous aurons de grosses bulles et elles seront toutes petites si nous disons que nous sommes désolé. Sinon, eh bien on pourra aussi envoyer des messages surprises et… même dessiner des formes grâce à Digital Touch.

Même chose, l’utilisateur pourra envoyer son rythme cardiaque et même remplir tout l’écran avec des animations ou encore écouter Apple Music.

On sent bien que Message cherche à rattraper son retard sur la concurrence. La nouvelle version de l’application tiendra désormais plus d’un Facebook Messenger que d’une simple application de messagerie. Remarquez, une API sera aussi proposée aux développeurs là encore.

Grâce à ce système, nous pourrons envoyer des paiements à des amis ou même récupérer et afficher des autocollants pour nos amis. Sinon, il sera aussi possible d’acheter de la nourriture en passant par des boutiques dédiées. Difficile de ne pas penser à Facebook Messenger bien entendu.

Ces fonctions ne sont qu’un aperçu. iOS 10 propose plein d’autres fonctions comme une nouvelle vue dédiée aux conversations dans Mail, les Live Photos stabilisées éditables ou encore le partage de sites par Safari.

Les développeurs auront accès à de nouvelles API pour leur part et ils pourront donc aller encore un peu plus loin.

Apple a aussi insisté sur le fait que toutes les fonctions communicantes sont systématiquement chiffrées et que la plupart des données sont stockées en local. La marque évite au maximum d’avoir à passer par ses serveurs pour protéger la vie privée des utilisateurs. Et lorsqu’elle récupère des données, alors elles sont toutes anonymisées.

iOS 10 sera dispo dès ce soir pour les développeurs. La bêta publique sortira en juillet et la version finale en automne.

WWDC 2016 : watchOS 3

watchOS 3.0 est livré avec de nouveaux cadrans.

watchOS

Kevin Lynch a présenté la nouvelle version de la plateforme, et donc watchOS 3.0. D’après l’homme, les ingénieurs de la firme se sont surtout concentrés sur la réactivité de l’appareil et de ses applications.

Les outils devraient donc se lancer… instantanément. Les démonstrations faites sur scène ont l’air plutôt convaincantes mais il faudra attendre le déploiement de la plateforme pour en avoir le coeur net.

Autre amélioration intéressante, le bouton situé sous la couronne digitale nous permettra d’accéder en un instant à nos applications préférées.

watchOS 3.0 intègre aussi un centre de contrôle fonctionnant un peu comme celui d’OS X, avec quelques fonctions supplémentaires pour les messages et des réponses pré-formatées histoire de gagner du temps.

Il sera aussi possible de composer ses propres messages en dessinant des lettres sur l’écran. Ca vous rappelle quelque chose ? Sinon, eh bien de nouveaux cadrans sont de la partie, et notamment un pour Minnie.

En marge, il faudra aussi compter sur des cadrans en lien avec la fonction Activité pour garder un oeil sur les efforts fournis durant la journée. D’ailleurs, ces cadrans nous permettront de lancer très vite de nouvelles activités sans avoir besoin de passer par une application dédiée.

Il suffira d’un balayage horizontal pour passer d’un cadran à l’autre. Là encore, on sent bien que la marque a cherché à simplifier au maximum les choses.

Sinon, eh bien les rappels vont enfin débarquer sur la montre et cela risque de faire plaisir à pas mal de monde. La fonction « localiser mes amis » restera pour sa part active à l’arrière plan.

Parmi les autres nouveautés apportées par la plateforme, on trouve une fonction SOS pour appeler les secours en un instant en maintenant enfoncée la couronne digitale pendant quelques secondes. La montre pourra même contacter les personnes enregistrés dans l’application Santé.

Fait intéressant, ces fonctions seront disponibles dans tous les pays et la montre pourra changer de numéro en fonction de l’endroit où se trouve l’utilisateur.

Jay Blahnik, l’ancien de Nike, est aussi monté sur scène pour présenter les dernières nouveautés en lien avec la fonction activité de watchOS 3.0. Il sera désormais possible de partager ses activités avec sa famille et ses amis mais aussi accéder à leurs propres sessions et même organiser des petits concours histoire de se motiver.

D’ailleurs, l’outil supporte les messages audio.

Bon point pour les personnes souffrant de handicap, la montre proposera des fonctions spécifiques pour les gens en chaises roulantes. Les algorithmes utilisés par l’appareil changeront en fonction de cette condition et l’appareil pourra même les alerter pour les pousser à rouler s’ils restent inactifs trop longtemps.

watchOS 3.0 embarquera en outre une nouvelle application : Breathe. Elle se focalisera sur la relaxation et elle vous guidera pour vous calmer et mieux gérer le stress du quotidien. D’après les infos données par la marque, Apple se serait inspiré de pratiques proches du yoga mais aussi des recommandations de plusieurs médecins.

Et pour les développeurs alors ? Ils pourront intégrer Apple Pay à leurs applications et même développer des jeux. SpriteKit et SceneKit seront tous deux intégrés.

watchOS 3 est disponible dès à présent pour les développeurs et il sortira à l’automne pour les autres utilisateurs. La mise à jour sera gratuite.

WWDC 2016 : tvOS

tvOS va proposer pas mal de nouveautés lui aussi.

tvOS

Eddy Cue s’est chargé de la partie consacrée à tvOS. Il a commencé par évoquer le nombre d’applications compatibles avec la plateforme. Elles sont désormais 6 000 et de nouveaux outils vont bientôt faire leur apparition, des outils comme Sliing, Motov ou encore Minecraft. Plutôt sympa, non ?

Apple a aussi développé une nouvelle application – Remote – afin de transformer l’iPhone en télécommande.

Siri va aussi prendre du galon et l’assistant pourra nous aider à naviguer sur YouTube.

Parmi les diverses améliorations notables, on peut aussi citer l’arrive de Live Tune-In, une fonction qui nous permettra de lancer un programme en direct. tvOS va aussi avoir droit à un mode sombre et il ne sera pas le seul…

La plateforme sera en outre capable de télécharger des applications sur l’Apple TV sans l’intervention de l’utilisateur.

Les développeurs auront accès de leur côté à trois nouveaux composants : ReplayKit pour gérer les replays, Photo Kit pour les photos et… HomeKit pour la domotique !

La mise à jour de tvOS sera proposé à l’automne mais les développeurs vont pouvoir en profiter dès ce soir.

Swift

Swift Playground, un éditeur Swift pour iPad.

Et un peu de Swift en prime

Tim Cook a clos le spectacle en revenant sur Swift. Plus de 100 000 applications utilisent le langage. Il sera bientôt disponible sur iPad avec une application nommée Swift PlayGrounds. Elle permettra de coder et de voir le résultat automatiquement sans avoir à passer par un Mac.

L’outil s’adresse surtout aux étudiants et aux plus jeunes. Il proposera de nombreux tutoriels pour se familiariser avec le langage.

Il y aura même des petits jeux pour aller plus loin et pour s’initier doucement à la programmation. Dans ce cas, il ne sera même pas nécessaire de coder et il faudra simplement taper sur des boutons pour trouver la bonne solution.

Attention cependant car l’outil n’est pas si enfantin qu’il n’y paraît. En réalité, il est même possible de l’utiliser pour créer de vraies applications. D’ailleurs, Apple a même développé un clavier virtuel spécifique pensé pour les codeurs, les vrais.

L’outil est dispo ce soir pour les développeurs, en juillet pour la bêta publique et à l’automne pour tout le monde. Comme d’hab. Ah et il sera gratuit bien sûr.