WWDC 2020 : une annonce liée aux Mac sous ARM ?

Bloomberg en est sûr, Apple profitera de la WWDC 2020 pour évoquer ses tout premiers Mac sous ARM. Le début d’une nouvelle ère ?

Apple, vous le savez sans doute, n’a jamais hésité à changer de plateforme. Beaucoup l’ont oublié, mais les premiers Macintosh fonctionnaient avec des puces fournies par Motorola. En 1994, la marque à la pomme a cependant pris la décision de se tourner vers une toute nouvelle architecture, les fameux processeurs PowerPC d’IBM.

Un MacBook auréolé d'une belle lumière mauve

Photo de Dmitry Chernyshov – Unsplash

Le second changement a eu lieu en 2006. C’est en effet cette année-là que la marque a introduit les premiers Mac sous processeurs x86 d’Intel.

Apple devrait présenter sa première puce ARM pour Mac à la WWDC

Ce changement lui a été plutôt profitable, mais elle ne compte pas en rester là. Et afin de s’affranchir de sa dépendance envers l’entreprise de Santa Clara, Apple aurait désormais l’intention de produire ses propres puces.

Enfin, ce n’est pas tout à fait exact. La firme produit déjà ses propres puces, mais ces dernières sont réservées aux iPhone et iPad. Et désormais, elle envisagerait d’en faire tout autant pour les Mac.

Ce n’est, évidemment, pas la première fois que l’on entend parler des Mac sous ARM et les rapports les plus récents laissent même entendre que la première machine compatible avec cette nouvelle architecture pourrait débarquer au plus tard au premier trimestre de l’année prochaine.

Mais voilà, imposer un changement d’architecture n’a rien de facile. Encore moins lorsqu’on est à la tête d’un écosystème aussi complexe que celui d’Apple. Un écosystème qui ne se repose d’ailleurs pas uniquement sur les logiciels de la firme puisque de nombreux éditeurs et de nombreux développeurs tiers ont contribué à le développer.

À lire aussi : Un MacBook sous ARM avant fin 2020 ?

Une puce réservée au prochain MacBook ?

Or justement, selon une source inévitablement proche du dossier, Apple aurait l’intention de profiter de la WWDC 2020 pour faire un premier pas en direction des développeurs. Et donc pour lever le voile sur sa première puce ARM pour Mac.

Et en réalité, d’après l’informateur de nos confrères, cette puce existerait déjà depuis belle lurette. Le premier prototype aurait été finalisé en 2018 et il se baserait sur le processeur de l’iPad Pro de l’époque. Les tests internes auraient été concluants, suffisamment pour aller de l’avant et pour la présenter aux yeux du monde. Une manière comme une autre de montrer ce dont sont capables les ingénieurs de la firme, mais aussi de préparer psychologiquement les développeurs et les éditeurs à l’adoption d’une nouvelle architecture.

Mais bien sûr, pour le moment, nous n’en savons pas beaucoup plus, et nous ignorons notamment quelle machine aura la primeur de cette puce. La logique voudrait que ce soit le MacBook, mais nous ne sommes pas à l’abri d’un retournement de situation. Une chose paraît sûre en tout cas, la WWDC 2020 s’annonce proprement fascinante.

À lire aussi : MacOS et processeurs ARM, plusieurs difficultés restent à surmonter

Mots-clés applemac