Xbox 720 : vers la mort du marché de l’occasion ?

La Xbox 720 devrait, aux dernières nouvelles, être officiellement présentée par Microsoft dès le printemps, mais on sait déjà beaucoup de choses à son sujet. Ses spécifications techniques, pour commencer, qui ont fuité à plusieurs reprises (ici et ), mais aussi son prix, évoqué dans cet article. Oui, et cette fois c’est le magazine Edge qui vient de frapper un grand coup en annonçant une nouvelle qui ne fera sans doute pas plaisir à tout le monde : la prochaine Xbox pourrait tout bonnement tuer le marché de l’occasion. Le tuer pour de bon, même. Incroyable ? Pas tant que ça, surtout pas quand on sait que ce dernier représente un certain manque à gagner pour les éditeurs, mais aussi pour les constructeurs. Et si vous voulez en savoir plus, sachez que tout est expliqué un peu plus bas.

L’idée de départ est assez simple : lorsqu’on achète un jeu d’occasion, et donc soit directement auprès de ses amis, soit sur le web, soit dans les boutiques spécialisées, les éditeurs et les constructeurs ne touchent rien. Et non, parce que leur commission, elle est prise sur tous les jeux vendus neuf, bien évidemment. Du coup, cela fait quelques mois que certains grands studios pointent un index rageur vers le marché de l’occasion, l’accusant de tous les maux les plus abjects.

Xbox 720 : vers la mort du marché de l'occasion ?

La Xbox 720 pourrait tuer le marché de l’occasion…

D’après Edge, Microsoft aurait pris en compte la complainte des éditeurs pour le développement de sa nouvelle console. La Xbox 720 pourrait ainsi nécessiter une connexion internet constante pour fonctionner correctement, ce qui permettrait à la firme d’empêcher le fonctionnement… des jeux achetés d’occasion. Comment ? Tout simplement grâce à un code d’activation unique et rattaché à chaque Blu-ray. Un code qui serait récupéré par Microsoft et rattaché ensuite à l’identifiant de la console du joueur. A chaque lancement du titre, ces clés seraient automatiquement vérifiées et la firme de Redmond pourrait ainsi s’assurer qu’un jeu acheté par un joueur X ne soit pas utilisé par un joueur Y.

Alors forcément, si Microsoft décide vraiment de mettre en place cette solution, il risque de s’exposer à la colère, voire au boycott, de bien des joueurs. Parce que mine de rien, avec un tel système, on ne pourrait même plus se prêter des jeux entre copains. Et il suffirait en plus que notre connexion internet tombe en rade pour que notre console soit totalement inutilisable.

Et puis bon, faut voir le prix des jeux aussi, hein… Parce que bon, tout le monde n’a pas forcément les moyens, ni l’envie, de claquer 70€ dans un titre.

Notez tout-de-même que cette rumeur n’a pas encore été vérifiée…