Xbox One : quelques informations sur le « cloud gaming »

La Xbox One, tout comme la PlayStation 4, a été entièrement pensée pour nous permettre de profiter au mieux de ce que l’on appelle le « cloud gaming », dans le jeu dans les nuages. Comme vous le savez sans doute déjà si vous avez suivi la conférence de Microsoft, la firme a d’ailleurs déployé pas moins de 300.000 serveurs afin d’offrir les meilleures performances possibles aux joueurs. Intéressant, et sachez justement qu’un de ses cadres a apporté un peu plus de précisions sur l’infrastructure mise en place par le géant américain. Sur l’infrastructure, mais aussi sur les fonctionnalités additionnelles proposée par la Xbox One. Tout est évidemment expliqué dans la suite de l’article.

300.000 serveurs, ça fait pas mal de monde au balcon, surtout lorsqu’on sait que la Xbox 360 ne s’accompagnait, à sa sortie, que de 500 serveurs, contre 15.000 aujourd’hui. Microsoft a donc multiplié par vingt le nombre de serveurs alloués à sa nouvelle console et vous devez être nombreux à vous demander ce qui a pu motiver cette décision.

Cloud Gaming Xbox One

Microsoft a dévoilé un peu plus d’infos concernant les fonctionnalités « cloud gaming » de la Xbox One.

En réalité, la réponse est assez simple : tout ce que souhaite Microsoft, c’est que les joueurs puissent s’affronter dans les meilleures conditions, et avec un minimum de lag. Pour se faire, la firme a déployé un certain nombre de technologies visant à optimiser le fonctionnement des titres multijoueurs. Certaines parties de ces derniers seront ainsi directement stockées sur ces fameux serveurs afin de soulager la console. Lesquelles ? Et bien tout ce qui ne nécessite pas un rafraichissement en temps réel. Le truc intéressant, c’est que cette particularité ne concernerait pas seulement les jeux multijoueurs.

Vers une Xbox One constamment connectée à internet ?

Attention cependant car cela ne signifie pas que la nouvelle console de salon de Microsoft devra rester connectée en permanence à internet. Comme cela a été expliqué durant la conférence, et contrairement aux bruits de couloir qui trainaient sur la toile depuis plusieurs semaines, la Xbox One pourra fonctionner sans connexion. Elle intègrera ainsi une technologie intelligente qui sera apparemment capable de tirer profit de ces 300.000 serveurs si connexion à internet il y a. La procédure serait donc totalement transparente et le joueur n’aurait pas à s’occuper de quoi que ce soit. Tant mieux pour lui. Notez cependant que les explications de Microsoft ne sont pas franchement claires non plus, et il semblerait que la firme cherche surtout à ménager a chèvre et le choux.

Quoi qu’il en soit, ce qui est sûr, c’est que le « cloud gaming » risque de se développer énormément dans les mois qui viennent. Rappelons ainsi que la PlayStation 4 de Sony devrait elle aussi, à terme, profiter de la technologie développée par Gaikai. Et pour en savoir plus sur ce sujet, il faudra de toute façon attendre le prochain E3, E3 qui se déroulera dès le mois prochain.

Via