Xbox Series : Microsoft songerait à acquérir des studios japonais “plus ou moins gros”

Plusieurs développeurs japonais de plus ou moins grande taille ont indiqué avoir été approchés par Microsoft pour de potentielles acquisitions. Le constructeur américain entendrait ainsi ajouter une saveur nippone à ses Xbox Series.

L’information provient de Bloomberg : Microsoft miserait sur le Japon pour la génération à venir. C’est cette semaine que les Xbox Series (S et X) et la PlayStation 5 débarqueront ainsi sur le sol nippon. Rappelons que Microsoft avait sorti la Xbox One au Japon avec près d’un an de retard par rapport au reste du monde.

On connaît enfin la date à laquelle nous pourrons profiter de la Xbox Series X et de la Xbox Series S

On connaît enfin la date à laquelle nous pourrons profiter de la Xbox Series X et de la Xbox Series S

Cette fois-ci, pas question de négliger le troisième marché jeu vidéo mondial. Et si, pour l’heure, les Xbox Series n’apparaissent pas comme les dignes successeurs de la Xbox 360 à ce niveau, Microsoft ne resterait pas les bras croisés en attendant que ses nouvelles machines trustent à leur tour le fond des charts nippons.

Xbox Series et Japon : Koei Tecmo intéressé pour se rapprocher de Microsoft

Un certain nombre de développeurs japonais, “des petits aux plus grands”, ont déclaré avoir été approchés par Microsoft dans ce qui apparaît comme des démarches d’acquisition. Les studios en question n’ont pas souhaité divulguer leur identité ni donné le détail des discussions, ces dernières étant ainsi privées.

Hisashi Koinuma, président de Koei Tecmo Games Co., a fait savoir que davantage de ses titres pourraient sortir sur Xbox si le constructeur maintenait son intérêt pour le marché japonais.

Interrogé sur le sujet, Jeremy Hinton, responsable des opérations Xbox en Asie, a répondu rester ouvert aux discussions. Et s’il n’a pas exclu des acquisitions de studios japonais de la part de Microsoft, notre homme a déclaré que le temps n’était pas (encore) aux annonces.

À l’inverse, l’article de Bloomberg rapporte que du fait d’une campagne marketing PS4 jugée trop frileuse du coté du Japon, le quartier général de PlayStation, basé aux États-Unis depuis 2016, aurait “mis sur la touche” Sony Japon pour la PS5. Des intentions qui pourraient faciliter la tâche à un Microsoft qui n’aurait rien à perdre à tenter de rallier des talents japonais pour contenter le plus de joueurs possible.