Xbox Series X : quelques détails de plus sur son architecture

Microsoft a fourni des détails supplémentaires sur la nouvelle architecture de vitesse sur laquelle reposera la Xbox Series X. La technologie « Xbox Velocity » permettra notamment au constructeur d’éliminer presque totalement les temps de chargement grâce à un débit allant jusqu’à 4,8 Go/s.

Sony et Microsoft ont toutes deux promis une élimination des temps de chargement sur leur nouvelle console de jeu. Contrairement au géant nippon qui a passé la majeure partie de son temps à vanter les mérites du stockage SSD de la PlayStation 5, la firme de Redmond a toujours fait preuve de discrétion. Mais Microsoft vient finalement de briser le silence autour de cette technologie en détaillant le fonctionnement de l’architecture « Xbox Velocity ».

La Xbox Series X repose sur l’architecture Xbox Velocity

Celle-ci permettra notamment à la Xbox Series X d’atteindre un débit de 4,8 Go/s, soit environ 100 fois la performance d’entrée/sortie de la Xbox One.

Mais comment fonctionne-t-elle ?

Une décompression accélérée matériellement

Comme l’explique Arstechnica, l’augmentation de la vitesse obtenue sur la Xbox Series X découle essentiellement de l’utilisation d’un stockage SSD NVMe, plutôt que d’un disque dur qui tourne à une vitesse beaucoup plus lente. Cette technologie de mémoire permet au système d’avoir un débit d’entrée/sortie brut de 2,4 Go/s.

Contrairement d’ailleurs aux stockages SSD utilisés dans les PC, le SSD NVMe personnalisé de Microsoft est conçu pour offrir des performances constantes dans le temps, plutôt que des performances de pointe.

Afin d’étendre encore plus cette vitesse, le constructeur a opté pour une décompression accélérée matériellement pour le décompresseur LZ standard. La Xbox Series X utilise aussi un nouvel algorithme propriétaire capable de gérer les données de textures. Baptisé BCPack, celui-ci augmente le débit fonctionnel du bus d’E / S sans trop puiser dans les ressources du processeur. Résultat, la console offre une performance d’entrée/sortie effective de 4,8 Go/s !

À lire aussi : Xbox Series X, un événement prévu le 23 juillet

Une nouvelle API DirectStorage

Il faut savoir que pour atteindre un tel niveau de performance de décompression de manière virtuelle, il faudrait plus de 4 cœurs de processeur Zen 2. En tout cas, comme si l’adoption de ce système de décompression intelligent ne suffisait pas, la Xbox Series X bénéficie d’une nouvelle API DirectStorage. Cette dernière permet aux développeurs d’extraire plus rapidement des fichiers du stockage.

La console Xbox de nouvelle génération profite aussi d’une fonctionnalité appelée Sampler Feedback Streaming. Celle-ci permet à la Xbox Series X de ne charger des textures dans un jeu que si elle en a vraiment besoin, réduisant ainsi la charge du matériel.

À lire aussi : La Xbox Series X et son architecture faciliteront la création de mondes ouverts