Xiaomi aurait des vues sur GoPro

Le chinois Xiaomi a les dents longues. Loin de limiter son appétit au secteur de la téléphonie mobile, le cinquième constructeur mondial de smartphones aurait des vues sur le célèbre fabricant d’action cams américain GoPro. C’est en tout cas ce que révèle Bloomberg en partant d’un article du site d’investigation The Information.

On y apprend que GoPro Inc. aurait fait appel, en début d’année, aux services de la banque d’affaires JPMorgan Chase & Co. pour étudier la possibilité d’une éventuelle mise en vente. Une option qui semble soutenue par le CEO de la firme, Nick Woodman, qui s’était déclaré ouvert à une offre de rachat il y a quelques mois. Toujours selon The Information, c’est Xiaomi qui se serait présenté en premier avec une offre intéressante. Une offre qui se chiffrerait en l’occurrence à hauteur d’un milliard de dollars.

Selon The Information, le chinois Xiaomi aurait dans l’idée de racheter l’américain GoPro pour une somme potentiellement substantielle. Si l’opération devait avoir lieu, le géant pékinois pourrait mettre 1 milliard sur la table.

C’est un peu plus que la valeur de GoPro en termes de capital précise Bloomberg, qui rappelle que si l’entreprise a valu près de 10 milliards fut un temps, sa capitalisation boursière a chuté ces dernières années pour tomber à « seulement » 761 millions de dollars à l’heure où nous rédigeons ces lignes.

Racheter GoPro, une opération potentiellement lucrative pour Xiaomi

Si Xiaomi a – comme le pointe The Information – effectivement mis un milliard de dollars en jeu pour acquérir GoPro, la firme pourrait se laisser tenter et tomber dans le giron du géant asiatique. Deux options (entre autres) s’offriraient alors à Xiaomi : absorber les compétences et le savoir-faire de la boîte de San Mateo pour améliorer ses propres action cams ou investir pour revendre plus tard à un tarif avantageux.

Dans les deux cas Xiaomi serait gagnant, mais la marque n’aurait pas dans l’idée de raquer plus que de raison pour s’offrir GoPro, a déclaré une source proche du dossier à The Information.

Il faudra donc voir si le deal finit par être signé au cours des prochaines semaines. Cela pourrait en tout cas aider GoPro à se sortir d’un contexte financier assez délicat – et à éventuellement stabiliser sa situation en bourse. Après une chute record en janvier dernier, le cours des actions de l’entreprise peine en effet à se stabiliser…

Mots-clés goproxiaomi