Xiaomi : quelques changements à la direction

C’est maintenant officiel : Lei Jun, le co-fondateur de Xiaomi, n’est plus à la tête de la division chinoise de Xiaomo. Dans une lettre diffusée la semaine dernière au sein de l’entreprise, ce dernier a informé ses employés des changements majeurs survenus au sein de la direction.

Selon un rapport de Technode, Lei Jun aurait quitté ce poste après un remaniement interne, mais il conserve le poste de président général. Pour le remplacer, Xiaomi a décidé de choisir Lu Weibing, Directeur de la marque Redmi. Lin Bin, l’ancien président et co-fondateur de Xiaomi, a quant à lui été élu au poste de vice-président.

Un homme en train de signer

Crédits Pixabay

Le directeur financier Zhou Capital a, pour sa part, été promu au poste de président des affaires internationales.

Xiaomi se veut plus innovant

Lei Jun a adressé une lettre au public pour expliquer sa décision de céder son poste au sein de Xiaomi. Il explique notamment que Xiaomi est sur le point d’entrer dans une période charnière de son développement et qu’elle a besoin, pour cela, d’une équipe plus puissante.

« L’année prochaine sera une année offensive pour le secteur 5G de Xiaomi et ce sera également une année clé pour Xiaomi en ce qui concerne la promotion de la téléphonie mobile + AIoT. Nous avons besoin d’un groupe plus puissant en charge de la direction. Il est important d’entretenir cette vitalité au sein de l’organisation pour continuer à œuvrer dans le sens de l’innovation. »

Une équipe qui a du pain sur la planche

La nouvelle équipe à la tête de Xiaomi aura du pain sur la planche. Le groupe devra améliorer les performances de l’entreprise qui ont connu un ralentissement ces derniers temps. D’après les résultats dévoilés par la société pour le troisième trimestre, le chiffre d’affaires lié à la commercialisation de ses smartphones a chuté de 7,8% sur un an.

Un rapport publié par la société d’analyse Canalys a indiqué que la part de marché de Xiaomi est passée de 13,1% à 9% durant la même période, l’année dernière. La firme chinoise a affiché une croissance de 5% sur un an. Vous l’aurez compris, les affaires de Xiaomi ne sont pas au beau fixe.

La nouvelle direction du géant chinois devra donc se surpasser face à des concurrents comme Huawei, Vivo et Oppo, pour que Xiaomi puisse retrouver sa place parmi les meilleurs fabricants de smartphones chinois.

MAJ : L’article initial laissait entendre que Lei Jun avait quitté Xiaomi. Ce n’est pas le cas, il a simplement cédé l’un de ses postes au président de Redmi.

Mots-clés xiaomi