Xiaomi s’apprête à avoir son propre système d’exploitation

La Chine reste sans l’ombre d’un doute, le premier marché de smartphones dans le monde. Malgré les progrès fulgurants réalisés par l’Inde ces dernières années, le pays est toujours bloqué à la deuxième place du classement.

Smartphone Xiaomi
Crédit 123RF

Il faut dire que la suprématie chinoise vient de deux facteurs importants. Le premier est relatif à l’important réservoir de consommateurs dont dispose l’Empire du Milieu. Le second est lié au dynamisme des différents fabricants chinois. Le pays est de loin celui qui compte le plus de marques dans le classement des ventes de smartphones en 2022. Malgré cette main mise sur le marché de la vente des téléphones portables, la Chine hésite encore à oser concurrencer Google sur le terrain du système d’exploitation. Mis à part Huawei, la plupart des constructeurs locaux se contentent de versions personnalisées d’Android. Une option qui ne conviendrait plus à Xiaomi.

Après Huawei, Xiaomi prépare son OS maison

Plus tôt dans la semaine, le célèbre informateur connu sous le nom de Digital Chat Station a indiqué que le fabricant chinois était en train de développer son premier système d’exploitation. Il a également ajouté que l’OS en question ne se destinait pas uniquement aux smartphones de la marque.

En effet, il a précisé que le futur système d’exploitation sera compatible avec Android Open Source. Ce qui signifie qu’il pourra être utilisé sur un large éventail d’appareils qui va des portables intelligents aux véhicules électriques en passant par les tablettes et différents objets connectés. Cette initiative n’est pas sans rappeler celle de Huawei. Il y a quelques années, l’autre fabricant chinois avait lancé sur le marché son propre système d’exploitation, intitulé Harmony OS.

Même si le nouvel OS n’a pas réussi à s’imposer à l’extérieur, il a tout de même pu trouver sa place sur le marché chinois. La récente embellie enregistrée par Huawei en ce qui concerne les ventes de smartphones est loin d’être anodine. L’on peut donc s’attendre à ce que Xiaomi fasse de même avec son futur système d’exploitation en mettant la priorité sur son marché intérieur.

À lire également : Le Xiaomi Mix Fold 3 est officiel avec au programme une charnière de nouvelle génération !

Une stratégie qui est loin d’être sans aucun risque

Selon le même informateur, le système d’exploitation maison de Xiaomi pourrait être baptisé « miOS ». Ce qui devrait vraisemblablement conduire à un changement du nom donné à la surcouche Android MIUI 15 du constructeur chinois.

Il faut bien évidemment préciser que rien de tout cela n’a été confirmé pour le moment par Xiaomi. L’entreprise est consciente que l’avènement de « miOS » pourrait fragiliser sa marque à l’international. Certes, créer son propre OS est un effort tout à fait louable pour un constructeur. Néanmoins, Xiaomi risque beaucoup de faire face aux mêmes déboires que Huawei.

Le nouvel OS devrait sonner le glas de la collaboration de Xiaomi avec Google qui fournit actuellement le système d’exploitation qui équipe les smartphones de la marque chinoise. Or, la firme de Mountain View sait se montrer impitoyable avec la concurrence. Bien qu’étant un système libre, Android est presque inutile sans les services de Google. L’expérience a également montré qu’en-dehors de la Chine, les smartphones Android sans les services Google sont très peu appréciés par les utilisateurs.

Xiaomi pourrait donc perdre une grosse partie de sa clientèle, qu’elle n’est même pas sûre de compenser grâce à son marché intérieur. Il faut rappeler que la concurrence en Chine est très rude. Aucune marque n’a réussi pour le moment à s’y positionner durablement en tant que leader.

Source : Gizmochina

1 réflexion au sujet de « Xiaomi s’apprête à avoir son propre système d’exploitation »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.