Xiaomi Redmi 2S : un petit tour par la TENAA

Xiaomi est devenu un acteur incontournable sur le marché de la téléphonie mobile. Selon la dernière étude de Gartner, il aurait même vendu pas moins de 15 millions de téléphones au troisième trimestre 2014, contre 3,6 millions l’année précédente. Il serait même au coude à coude avec Huawei et Lenovo, c’est pour dire. Oui, et il n’a visiblement pas encore dit son dernier mot puisque le Redmi 2S vient de se faire épingler par la TENAA.

Son succès, Xiaomi le doit avant tout à sa politique tarifaire puisqu’il propose ses terminaux à des tarifs extrêmement agressifs pour les imposer plus facilement sur le secteur.

Xiaomi Redmi 2S

Le Xiaomi Redmi 2S, recto et verso. On dirait un Samsung, non ? Il me fait pas mal penser au Galaxy S3 perso.

Le Redmi 2S se positionnerait vraisemblablement sur l’entrée de gamme. Il devrait embarquer un écran de 4,7 pouces capable d’afficher une définition de type HD, en 720×1280. Côté processeur, on retrouverait un processeur Snapdragon 410 cadencé à 1,2 GHz, avec 1 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage.

Un écran HD de 4,7 pouces, un Snapdragon 410 et 1 Go de mémoire vive en prime ?

La partie photo s’appuie à la fois que un capteur de 8 millions de pixels capable de capturer des vidéos en 1080p, et sur une caméra frontale de 2 millions de pixels. La batterie devrait pour sa part offrir une capacité de 2 200 mAh.

Le WiFi 802 b/g/n répondra présent, de même pour le Bluetooth 4.0 et… la 4G. Si l’on en croit ce qui se murmure dans les milieux autorisés, le Redmi 2S devrait être propulsé par KitKat 4.4.4 avec un zeste de MIUI par dessus.

Et le design ? Il ne faut pas s’attendre à une révolution de ce côté là. Le terminal jouera la carte du plastique, avec des lignes très conventionnelles. Le tout dans un boitier compact (134 x 67,2 x 9,2 mm) et pour un poids n’excédant pas les 134 grammes.

Alors on est d’accord, le Redmi 2S n’a pas l’air franchement vibrant, mais avec un petit prix derrière il pourrait convaincre pas mal de monde.

Via