Xiaomi reste le leader des bracelets connectés, devant l’Apple Watch

L’Apple Watch est sans conteste un véritable succès pour la firme de Cupertino. Il faut dire que l’objet possède un design plutôt sobre – contrairement à un Galaxy Watch de Samsung ou Watch GT  de Huawei, surchargés – et profite du performant système d’exploitation watchOS. Sans oublier son orientation côté santé et sport, aussi bien pensé pour les débutants que les intermédiaires ou confirmés. Son prix est également un bon argument, là où les précédentes Apple Watch atteignent des tarifs raisonnables – notamment lors des promotions. Mais pour la firme de Cupertino, il reste un concurrent de taille à l’excellent rapport qualité/prix.

Et ce concurrent, ce n’est autre que le chinois Xiaomi et ses bracelets connectés.

Crédits Unsplash

C’est ce que nous révèlent les dernières données de Canalys pour le Q3 2019.

Xiaomi cartonne grâce à sa politique tarifaire

Canalys est formel : sur le marché des bracelets connectés, Xiaomi est champion. Avec 12,2 millions de bracelets connectés écoulés, la firme chinoise s’empare de 27% du marché ! Une belle progression pour le constructeur qui multiplie les produits tech à l’excellent rapport qualité/prix. Apple arrive en seconde position avec 7 millions d’Apple Watch écoulées – dont une majorité de Series 5, commercialisées cette année – et une part de marché de 15%.

Il s’agit bien évidemment d’un classement prenant en compte les bracelets connectés, d’où la place de Xiaomi en tant que leader. Apple reste le champion de la montre connectée, objet tech bien plus complexe avec des prix élevés justifiés par les fonctions présentes.

Autre information à noter de ce classement : la présence de Huawei en troisième position. En très peu de temps, la firme chinoise aura réussi à s’imposer sur de nombreux marchés de la tech, comme les smartphones, où cette dernière occupe la place de numéro deux derrière Samsung. Un Samsung qui arrive quant à lui cinquième avec seulement 6% des parts – contre 13% pour son homologue Huawei.

C’est Fitbit qui arrive à la quatrième place avec une part de 8%, soit un chouïa plus que Samsung. Encore une fois, il s’agit là de bracelets connectés. Un bel exploit pour Fitbit qui, bien que moins imposant qu’un Huawei ou Samsung, arrive à talonner les deux géants de la tech.