Xiaomi s’inquiète de la santé de nos batteries

Le gonflement de la batterie est un problème que l’on rencontre parfois avec nos smartphones, aussi bien avant la popularisation des batteries intégrées que maintenant. Justement, Xiaomi a voulu proposer une solution à ce problème il y a quelques années, en soumettant une demande de brevet intitulée « Battery Expansion Prompt Method and Device » le 20 janvier 2017.

Selon les informations de Gizchina, ce brevet mis au point par Luo Wenhui vient d’être approuvé le mardi 9 février dernier. Il s’agit d’une méthode de détection du renflement et de la surtension des batteries au lithium qui alerte le propriétaire du smartphone dans le cas où la batterie dépasse un seuil d’expansion.

Crédits Pixabay

Ainsi, cette méthode servirait en principe à prolonger la vie de la batterie et à prévenir tout risque lié à la batterie.

Cette technologie détecte s’il y a dépassement du seuil d’expansion

Le brevet de Xiaomi décrit la technologie proposée comme « un procédé pour provoquer une extension de batterie » comprenant « un compartiment de batterie, un couvercle arrière de batterie, des céramiques piézoélectriques et un circuit de détection de courant ».

Le descriptif indique également que « la céramique piézoélectrique est agencée sur le côté intérieur du couvercle arrière de la batterie dans une position faisant face à la batterie ; ou au fond du compartiment à piles ».

On note aussi dans la description que « le circuit de détection de courant est connecté à la céramique piézoélectrique et est utilisé pour détecter un signal de courant généré par la céramique piézoélectrique. Lorsque la céramique piézoélectrique génère un signal de courant, cela indique que le degré d’expansion de la batterie dépasse un seuil d’expansion ».

A lire aussi : Le Xiaomi Mi 11 Ultra aura deux écrans

Xiaomi investira au moins 13 milliards de dollars dans la recherche et le développement cette année

En d’autres termes, le procédé proposé par Xiaomi pourrait prédire le renflement de la batterie. Rappelons que le renflement n’est autre qu’un bombement ou une courbure que l’on peut trouver à la surface de la batterie. De plus, cette technologie préviendrait également les risques de surtension.

Par ailleurs, même si Xiaomi a dû attendre 4 ans avant que son brevet ne soit accepté, l’entreprise songe encore et toujours à augmenter ses investissements dans le domaine de la recherche et du développement. Alors qu’en 2020, le budget alloué par l’entreprise dans la R&D était de 10 milliards de yuans, cette année, il augmentera entre 13 et 14 milliards de yuans.

Mots-clés xiaomi