Xiaomi travaillerait sur une interface adaptée aux écrans pliants

Xiaomi fait partie de ses constructeurs qui croient fermement en l’avenir des smartphones pliables… ou pliants, c’est selon. Le CEO de l’entreprise a ainsi évoqué à maintes reprises le lancement à venir d’un appareil capable de se replier sur lui-même. Un appareil au prix compétitif, cela va sans dire.

Mais proposer un smartphone pliant pour le plaisir de le voir se replier sur lui-même n’a finalement que peu de sens.

Un téléphone de Xiaomi, face contre terre

Photo de Sebastian Bednarek – Unsplash

Comme à chaque fois, c’est l’usage qui prime et un appareil pliant est parfaitement inutile si la plateforme et la partie logicielle ne suivent pas.

Xiaomi prépare-t-il une nouvelle interface ?

Or justement, Xiaomi a récemment déposé un nouveau brevet dépeignant une interface très différente de celle de MIUI. Une interface basée sur un agencement de… tuiles placées les unes sous les autres.

Ce n’est cependant pas le seul point d’intérêt. Le brevet s’accompagne de plusieurs visuels et ces derniers montrent ce qui ressemble aux lignes du Mi Mix Alpha.

Il est possible que ce nom évoque quelque chose en vous. C’est normal. Présenté à la fin septembre 2019, ce téléphone a pour principale particularité d’embarquer un écran à 360°. La dalle recouvre donc la façade de l’appareil et elle s’étire jusqu’à son dos. Il est donc possible de l’utiliser indépendamment dans un sens ou dans l’autre.

À lire aussi : Le Xiaomi Mi Mix Alpha annoncé

Un système de tuiles

Forcément, avec un tel form factor, le Mi Mix Alpha n’est pas passé inaperçu, mais le soufflé est rapidement retombé. Depuis l’annonce, plus de six mois ont passé et l’appareil n’est toujours pas disponible. À la base, il était censé être commercialisé en décembre.

Reste que si ce brevet est authentique, et si Xiaomi compte réellement lancer une interface à tuile, alors rien ne dit que cette dernière viendra remplacer MIUI. En réalité, il pourrait très bien s’agir d’une surcouche à la surcouche, une surcouche utilisée dans un cadre très particulier et réservé à certains types d’appareils… comme les smartphones pliants.

Mais voilà, à ce stade, MIUI 12 ne propose pas pareille fonctionnalité et c’est donc à ce demander si une telle interface finira réellement par voir le jour. Après tout, les constructeurs déposent des centaines de brevets chaque année et ces derniers sont très loin de tous trouver des applications concrètes.

À lire aussi : Inutile d’attendre le Xiaomi Mi Mix 4