Xin Zhui : retour sur l’une des momies les mieux conservées de l’histoire

En 1971, durant des travaux d’aménagement d’un abri antiaérien pour un hôpital, les travailleurs ont fait une découverte inégalée. Ils ont mis à jour un tombeau dans une colline appelée Mawangdui, Changsha, Hunan, en Chine. L’excavation du site a débuté en 1972. Les archéologues y ont trouvé le corps incroyablement préservé d’une femme et celui de deux hommes, dont l’un semble plus vieux que l’autre.

La momie était celle d’une femme qui s’appelait Xin Zhui. La noble chinoise se faisait également appeler « madame Dai » ou « marquise de Dai ». Selon une autopsie réalisée le 14 décembre 1972 par des médecins de l’Institut de médecine provincial du Hunan, elle serait morte en 163 avant notre ère.

xin-zhui

Crédits Wikipédia – Domaine Public (photo recadrée)

Les chercheurs pensent que les deux autres corps étaient ceux de son mari, Li Cang, et probablement celui de leur fils.

Le corps de Xin Zhui est considéré comme l’une des momies les plus conservées au monde. Elle a été enterrée avec un millier d’objets et de précieux documents. Le corps et les articles sont conservés au musée provincial du Hunan.

Le mercure, un élixir de longue vie ?

Le corps a été retrouvé dans un parfait état de conservation. La peau était encore douce et humide. Les muscles ne se sont pas altérés. Les bras et les jambes pouvaient encore fléchir.

La momie a été retrouvée dans une sorte de fluide rouge contenant du mercure. Les autres éléments constituant le liquide sont encore inconnus. Pour mieux la préserver, les scientifiques du musée ont également injecté une substance dans ses vaisseaux sanguins. La nature de celle-ci n’a pas été dévoilée.

Parmi les articles enterrés près de Xin Zhui, il y a eu divers récipients destinés à contenir des boissons et de la nourriture, des vêtements et tapisseries de soie, des figurines de musiciens, etc.

Elle menait une vie extravagante

Selon les chercheurs, Xin Zhui aurait eu un style de vie sédentaire. Le fait qu’elle faisait partie de la noblesse lui donnait accès à la nourriture de la cour impériale. Ainsi son régime alimentaire incluait divers types de viandes. Ses habits étaient essentiellement faits de soie. Cette femme extravagante aurait également eu une collection de produits de beauté.

La marquise de Dai se faisait divertir par ses propres musiciens. Ces derniers jouaient également pour des fêtes à son compte.

Au fil de temps, elle prenait de l’embonpoint à cause du mode de vie qu’elle menait. Elle aurait alors souffert d’une thrombose coronaire, d’une artériosclérose, d’un problème vertébral et de calculs biliaires.

D’après l’autopsie, Xin Zhui serait morte à l’âge de cinquante ans à cause d’une crise cardiaque.

Mots-clés histoireinsolite