Après Pornhub, au tour de Xvideos et XNXX de faire du ménage dans leur catalogue

Le site Girls Do Porn est actuellement au cœur d’un énorme scandale. La plateforme est en effet accusée d’exploitation sexuelle par plusieurs femmes qui sont apparues dans ses vidéos sans leur consentement. Cette affaire a aussi éclaboussé Pornhub. En Californie, 40 femmes ont porté plainte contre le géant du divertissement pour adultes. D’après elles, Pornhub a profité des vidéos de Girls Do Porn.

Les plaignantes exigent que Pornhub leur verse 40 millions de dollars de dédommagement, à raison d’un million de dollars par personne. Face à l’ampleur qu’a prise cette affaire, de nombreux sites pour adultes ont fait le ménage dans leur catalogue.

Le ventre d'une femme dans la pénombre
Crédits Pixabay

Xvideos et XNXX font partie des premiers à avoir supprimé les vidéos de Girls Do Porn de leur plateforme.

Xvideos et XNXX protègent leurs arrières

Xvideos est un site similaire à Pornhub. Il héberge sur sa plateforme des vidéos qui sont téléchargés par des internautes venant de tous les horizons. Après que cette affaire d’exploitation sexuelle ait éclaté au grand jour, Xvideos a supprimé la plupart des vidéos de Girls Do Porn de son site.

Cette opération lui a pris 48 h. Avant cela, des douzaines de vidéos de Girls Do Porn apparaissaient sur la page d’accueil de Xvideos.

Le site XNXX a suivi l’exemple de Xvideos et a supprimé les vidéos de Girls Do Porn. Peu de temps après, Spankbang.com s’est joint au mouvement. Désormais, aucune vidéo de Girls Do Porn n’apparaît dans ses résultats de recherche.

Pornhub modifie sa politique de modération

Pornhub a mis du temps à supprimer les vidéos incriminées de sa plateforme. Comme nous l’avions rapporté, il hébergeait encore des centaines de vidéos de Girls Do Porn, même en sachant que 22 femmes avaient porté plainte contre le site pour exploitation sexuelle.

Après la plainte qui l’a ciblé, Pornhub a commencé à retirer ces vidéos. Il a ensuite modifié sa politique de modération. Le géant du divertissement pour adultes empêche désormais la publication de vidéos venant d’utilisateurs « non vérifiés. »

Il est à noter qu’après cette affaire, Visa et Mastercard ont refusé tous les paiements effectués via Pornhub. Cela représente évidemment un énorme manque à gagner pour le site et sa société mère, Mindgeek. Pour redorer son blason, Pornhub a donc supprimé une grande partie des vidéos qui étaient hébergées sur sa plateforme.