Yahoo refuse l’offre de Microsoft…

C’est tombé comme un piano sur une nonne, le conseil d’administration de Yahoo vient tout juste de refuser l’offre d’achat de Microsoft. Pour ceux qui n’ont pas suivi, la firme de Redmond proposait au portail français une somme rondelette de 44 milliards de dollars, dans l’attention évidente de contrer Google sur son propre terrain. Et oui, sauf que Yahoo aimerait bien se faire un peu plus de brouzoufs…

Le triolisme a toujours fait couler beaucoup d’encre et ce n’est certainement Microsoft, Yahoo ou Google qui vont me contredire à ce sujet. L’histoire a fait beaucoup de bruit et ce n’est pas prêt d’arrêter puisque Yahoo vient tout juste de mettre une grosse fessée à Microsoft, qui risque bien de perdre quelques plumes dans l’affaire.

Car le sujet de discorde, c’est évidemment l’argent. Le conseil d’administration de Yahoo a ainsi estimé le prix de son action à 40 dollars l’unité, contre les 31 dollars proposés par Microsoft, soit une différence de 12 milliards sur le prix global de la société. Oui, moi aussi ça me laisse très dubitatif, mais ce n’est pas grave, on s’en remettra sans doute plus vite que Microsoft.

Le plus amusant dans l’histoire, c’est que depuis l’annonce de l’OPA, la valorisation de Microsoft a fondu comme neige au soleil et certains disent même qu’elle aurait perdu 30 milliards de dollars. Là aussi ça fait mal, d’autant plus que la firme de Redmond comptait payer une partie de l’addition avec ses propres actions. Enfin c’est pas grave, ils pourront toujours refiler Vista aux membres du conseil d’administration de Yahoo pour essayer de faire peser la balance en leur faveur (non, ce n’est pas gagné).

Dans toute cette histoire, Google incarne le voyeur impassible et impuissant. Risque de monopole oblige, il lui a été interdit de prendre part au conflit. Nul doute que Sergey et Larry doivent croiser les doigts : Yahoo, c’est quand même un portail de 500 millions de visiteurs uniques par mois, soit un tout petit peu plus que la Fredzone.

Histoire à suivre, donc.

Via Le Monde