Yahoo : un ancien employé a piraté 6000 comptes pour chopper des photos coquines

Certaines personnes sont vraiment prêtes à tout pour quelques photos coquines. Reyes Daniel Ruiz, lui, est allé jusqu’à pirater des milliers de comptes pour voler des photos et vidéos à caractère sexuel. Cet ex-ingénieur chez Yahoo a avoué qu’il a réussi à infiltrer 6 000 comptes.

Pour ce faire, Ruiz a indiqué avoir utilisé les comptes Yahoo de ses victimes pour réinitialiser leurs mots de passe Facebook, Gmail, Dropbox ou encore iCloud, et pouvoir ensuite y accéder. Le coupable enregistrait ensuite les contenus intimes sur un disque dur privé.

Les autorités ont découvert que les cibles de cet ancien ingénieur de 34 ans, des jeunes femmes surtout, étaient pour la plupart des proches ainsi que des collègues de travail.

Yahoo, en partie responsable ?

Reyes Daniel Ruiz occupait le poste d’ingénieur logiciel chez Yahoo depuis dix ans lorsque l’affaire a éclaté au grand jour. Interrogé par les autorités, Ruiz a reconnu devant la Cour qu’il a profité de ses accès privilégiés chez Yahoo pour infiltrer les comptes de ses victimes.

Est-ce que cela veut dire que les employés de Yahoo ont librement accès aux informations sensibles des utilisateurs mail de l’entreprise ? Des infos qui pourraient  permettre à des tiers d’infiltrer facilement leur boîte mail ? Reyes Daniel Ruiz n’a pas été très clair sur le sujet, ce qui n’est pas très rassurant quant à la sécurité et fiabilité des comptes Yahoo privés.

Reyes Daniel Ruiz plaide coupable

Dans un communiqué de presse partagé le 1er octobre, le bureau du procureur général de la Californie, qui est en charge de l’affaire, a indiqué que Reyes Daniel Ruiz a plaidé coupable à un chef d’accusation d’intrusion informatique. Il a également accepté de détruire le disque dur, ainsi que toutes les copies des contenus intimes qu’il a collectés depuis tout ce temps.

Si le communiqué n’a pas précisé les motivations de Ruiz, il semblerait qu’il volait les photos et vidéos coquines pour ses petits plaisirs personnels et non pour faire du chantage à ses victimes. La situation n’en reste pas moins grave.

L’ex-ingénieur risque ainsi jusqu’à cinq ans de prison, plus une amende de 250 000 dollars s’il est reconnu coupable lors de son procès qui est prévu pour en février 2020.

Mots-clés yahoo