Yellowstone : 878 tremblements de terre en deux semaines

Yellowstone est en proie à d’étranges phénomènes depuis quelque temps. Les relevés effectués par les sismographes dans la région du célèbre parc américain ont en effet révélé que la zone a été frappée par plus de huit cents tremblements de terre en l’espace de seulement deux semaines. Un chiffre impressionnant, mais qui n’a rien d’inquiétant selon les experts.

Situé au nord-ouest du Wyoming, Yellowstone est considéré comme le plus ancien parc national au monde. Immense, il s’étend sur neuf cent mille hectares et il est connu pour ses phénomènes géothermiques.

Yellowstone Tremblements

La nature l’a effectivement bien doté et il regroupe ainsi les deux tiers des geysers de la planète et d’innombrables sources chaudes.

Yellowstone, un parc pas tout à fait comme les autres

Inscrit depuis le milieu des années 70 sur la liste des réserves de biosphère de l’Unesco, il occupe une place de choix dans le cœur des touristes et il attire ainsi un peu plus de trois millions de personnes chaque année.

Yellowstone a une histoire volcanique riche. D’après les études menées par les géologues et les sismologues, le parc aurait ainsi frappé par une éruption extrêmement violente il y a 2,1 millions d’années. Cette dernière aurait propulsé dans les airs plus de 2 450 km3 de matières volcaniques, créant par la même occasion la formation géologique de Huckleberry Ridge Tuff.

Après une seconde éruption datant de 1,2 million d’années, la région aurait été frappée par une troisième éruption majeure il y a environ 640 000 ans. Extrêmement puissante, elle aurait recouvert de cendres volcaniques toute la partie ouest du territoire américain. Les experts estiment que la puissance délivrée était équivalente à environ trois mille fois l’éruption du Vésuve à la fin des années 70.

D’autres éruptions de moindres importances se sont produites dans les millénaires suivants, sans pour autant atteindre les seuils des épisodes précédents.

878 secousses en deux semaines

Les sismographes s’intéressent évidemment beaucoup à la région et ils ont ainsi truffé le parc de capteur afin de pouvoir suivre chaque tremblement de terre avec la plus extrême précision. Une décision logique puisqu’une nouvelle éruption de ce volcan pourrait potentiellement provoquer la mort de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

L’USGS (encore eux) a donc repéré une série de mini tremblements de terre depuis le 12 juin dernier. En l’espace d’une semaine, l’organisme a ainsi relevé pas moins de 464 épisodes sismiques, soit le plus grand nombre de tremblements de terre depuis ces cinq dernières années. Ils ont été complétés par plus de quatre cents autres épisodes cette semaine, pour un total de 878 tremblements de terre en l’espace de deux semaines.

Bien sûr, ces phénomènes n’avaient rien de très impressionnant et la plupart de ces épisodes n’ont ainsi pas dépassé une magnitude de 1 sur l’échelle de Richter. Toutefois, un séisme de magnitude 4,4 a été ressenti un peu plus tôt dans la semaine.

Les experts de l’organisme se montrent cependant rassurants dans leur rapport. D’après eux, il est en effet peu probable que ces secousses soient en mesure de réveiller le super-volcan endormi sous le parc. Il n’y aurait en effet qu’une chance sur un peu plus de 700 000 pour que cela arrive.

Mots-clés insolitesismologie