YouTube va bientôt proposer 57.000 vidéos de l’INA

Tiens, voilà une nouvelle qui ne manquera pas d’intéresser tous les étudiants en audiovisuel ou, plus globalement, toutes les personnes passionnées par l’histoire de la télévision. YouTube et l’Institut national de l’audiovisuel (INA pour les intimes) ont en effet signé un partenariat et ce ne sont pas moins de 57.000 vidéos historiques qui seront prochainement ajoutés au contenu de YouTube. Une vraie mine d’or qui va donc nous permettre de revivre certains moments clés de notre histoire. Et pourtant, quand on sait à quel point les rapports entre YouTube et l’INA ont été tendus par le passé, on se dit que ce n’était quand même pas gagné.

YouTube va bientôt proposer 57.000 vidéos de l'INA

On rappellera effectivement que l’INA avait lancé une procédure judiciaire à l’encontre de YouTube en 2006 afin de filtrer les contenus diffusés sur la plateforme. Il s’agissait à l’époque de protéger les droits de l’institut et d’éviter toute forme de contrefaçon. L’INA avait d’ailleurs gagné son procès et YouTube avait ainsi été condamné à verser 150.000 euros de dommages et intérêts. Autant dire que ce n’est franchement pas le meilleur moyen de démarrer une relation, hein.

Cela dit, le géant de la vidéo semble ne pas avoir gardé rancoeur et YouTube a donc signé un partenariat avec l’INA afin de diffuser plus de 57.000 vidéos issues de son fonds. Des vidéos qui vont nous permettre de revivre de grands moments comme l’interview de Dali, l’ouverture du Festival de Canne de 1947 ou encore le Journal Télévisé de mai 68. Point intéressant, ces contenus devraient être ajoutés aux différentes chaines thématiques proposées par YouTube. Une page sera également créée pour l’occasion afin de nous faciliter la balade.

Perso, je trouve que c’est une initiative très intéressante et qui risque d’intéresser pas mal de monde. D’ailleurs, pour les plus égocentriques d’entre vous, sachez que Dailymotion propose plus ou moins un outil du genre et qui nous permet tout simplement de visionner le journal télévisé du jour de notre naissance.

Pour finir et si vous cherchez de plus amples informations, sachez que le communiqué de presse se trouve à cette adresse.