YouTube accusé d’avoir diffusé des publicités incluant des mineurs de cryptomonnaies

YouTube se trouve actuellement au centre d’une grosse polémique. La plateforme vidéo a diffusé à son insu des publicités de cryptojacking. Cette pratique permet à certains sites de miner de la monnaie virtuelle à partir de vos ordinateurs.

D’après les chercheurs de Trend Micro, les principaux pays touchés par ce phénomène sont la France, l’Espagne, l’Italie, la Taiwan et le Japon.

Les utilisateurs ont découvert le pot au rose après avoir observé un ralentissement de leur ordinateur lorsqu’ils se connectaient sur YouTube. D’après le site Ars Technica, les ordinateurs des utilisateurs avaient tendance à chauffer et à faire plus de bruits que d’habitude. Des navigateurs comme Opera, Mozilla Firefox ou encore Google Chrome ont déjà fait l’objet de cryptojacking par le passé.

Selon Ars Technica, certaines des publicités présentes sur YouTube seraient dotées d’un code JavaScript qui utiliserait jusqu’à 80% des ressources processeur des ordinateurs des utilisateurs afin de miner du Monero à leur insu.

YouTube une cible de choix

D’après Troy Mursch, chercheur en cybersécurité, YouTube a « été ciblé parce que les utilisateurs sont généralement sur le site pour une période de temps prolongé. » De nombreux internautes passent de nombreuses heures en ligne à visionner des vidéos sur la plateforme.

Troy Mursch a également souligné que « YouTube est une cible de choix pour les logiciels malveillants de cryptojacking car plus les utilisateurs extraient de cryptomonnaies, plus ils gagnent de l’argent. »

Une alerte au virus

Pour piéger les utilisateurs, les pirates se servent d’une annonce leur indiquant que leur ordinateur est infecté par un virus pour leur faire installer un faux antivirus sur leur PC. Grâce à ce procédé, les hackers peuvent installer sur l’ordinateur des victimes un programme qui leur permet de soutirer de la cryptomonnaie. Face à cette situation, des géants du web, en l’occurrence Google, sont montés au créneau pour empêcher que ce phénomène ne se propage.

« La génération de cryptomonnaie par le biais des annonces publicitaires est une forme relativement nouvelle d’abus qui viole nos règles et que nous surveillons activement. Nous appliquons nos politiques par le biais d’un système de détection multicouche sur nos plateformes que nous mettons à jour au fur et à mesure que de nouvelles menaces émergent. » Ce sont les mots de la firme de Mountain View.

Pour l’instant, YouTube n’a pas encore réagi face à ce cryptojacking dont elle a fait l’objet. De leur côté, de nombreux antivirus et bloqueurs de publicité ont mis à jour leurs logiciels pour protéger leurs utilisateurs de ce phénomène.

Mots-clés webyoutube