YouTube ajoute des publicités aux vidéos des petits créateurs mais ne leur reverse pas un centime

Google a fait l’un des meilleurs achats de son histoire en s’offrant YouTube. Depuis, la plate-forme de vidéo en streaming est le leader du milieu, véritable mastodonte. Des vidéos sont publiées en masse, tous les jours, et certaines cumulent des millions de vues – quand ce ne sont pas des milliards. Une véritable poule aux œufs d’or pour Google qui se repose sur l’un de ses outils préférés, notamment, pour dégager de l’argent avec YouTube : la publicité. Les créateurs de contenus originaux touchent alors leur pourcentage sur cette dernière lorsqu’ils sont membres du programme Partenaire, a contrario des plus petits qui ne génèrent pas assez de vues pour être adhérents.

De petits créateurs a qui YouTube décide d’imposer des publicités sur leurs vidéos, rapporte CNBC.

Crédit : Pixabay

Et de ces publicités, les petits créateurs qui ne peuvent pas adhérer au programme Partenaire ne toucheront pas un centime !

YouTube ne paiera pas les petits créateurs malgré la publicité

Pour adhérer au programme Partenaire, les créateurs de contenus originaux sur YouTube doivent remplir plusieurs conditions. Il faut avoir 4000 heures de visionnage sur douze mois, plus de 1000 abonnés, résider dans un pays où il est possible d’être adhérent et avoir un compte AdSense. Les créateurs peuvent alors accéder à la publicité et toucher un pourcentage de l’argent dégagé. Mais aujourd’hui, YouTube prend la décision étonnante d’imposer la publicité à ceux qui ne sont pas Partenaires sans leur verser un centime. Précisons tout de même que la publicité n’est pas systématique.

Quant aux petits créateurs qui râleraient, YouTube les invite à s’inscrire au programme « lorsque vous aurez rempli les conditions ». Loin de s’en cacher, la plate-forme de Google indique qu’ils « ne recevront pas la part des revenus de la publicité ». Une seule solution : grossir suffisamment pour être éligible au programme Partenaire et suivre sa progression dans l’onglet Monétisation de YouTube Studio.

Bien évidemment, beaucoup de petits créateurs se sont insurgés sur les réseaux sociaux. YouTube n’a pas commenté la grogne de ces utilisateurs qui estiment avoir leur droit à un pourcentage de cette publicité imposée. Lorsque l’on sait que Google va engendrer énormément d’argent avec ce changement majeur, certains ont de quoi s’agacer.