YouTube attaqué par les conspirationnistes

YouTube s’est récemment lancé dans une vaste opération de nettoyage, une opération visant à faire taire les chaînes complotistes affiliées à QAnon ou encore au Pizzagate. Les fermetures se sont donc enchaînées, et elles n’ont évidemment pas fait que des heureux.

Preuve en est, à présent, c’est au tour de YouTube d’être poursuivi… par les propriétaires de ces chaînes.

La photo de la page d'accueil de YouTube
Photo de Kon Karampelas – Unsplash

YouTube est à la tête d’un catalogue extrêmement riche et varié.

YouTube attaqué en justice par des conspirationnistes

Bien utilisé, la plateforme peut donc être une véritable source de connaissances et de savoir. Mais comme tous les outils, elle peut également s’avérer dangereuse.

Ces dernières années, nous avons donc vu émerger de nombreuses chaînes complotistes sur le service, des chaînes qui ont rencontré un franc succès et qui ont su fédérer une véritable communauté autour de leurs contenus. Ce qui a eu pour effet de populariser de nombreuses théories discutables.

Face à la situation, YouTube a donc pris les choses en main et le géant de la vidéo en ligne a fermé de nombreuses chaînes.

A lire aussi : Instagram prend des mesures contre des conspirationnistes liés à Qanon

Le géant de la vidéo accusé de censure

Sans surprise, la décision n’a pas fait que des heureux. Certaines de ces chaînes étaient en effet très suivies et elles rapportaient donc gros à leurs propriétaires.

Quelques semaines plus tard, nous apprenons donc que plusieurs des ces propriétaires ont décidé de s’allier et de porter l’affaire en justice. Ils accusent en effet YouTube d’avoir délibérément censuré leurs contenus alors que ces derniers n’enfreignaient aucune règle :

“Le démantèlement massif de YouTube, qui a eu lieu à peine trois semaines avant l’élection présidentiel de 2020, a été faite au détriment des créateurs de contenus conservateurs et des électeurs américains qui cherchent leurs contenus.

YouTube a pris cette décision draconienne si vite que les plaignants n’ont reçu aucun préavis et n’ont pas été en mesure de sauvegarder leurs propres contenus.”

Extrait de la plainte déposée contre YouTube – source

A lire aussi : Facebook assène un grand coup contre Qanon

Pizzagate et QAnon, des mouvantes devenues très populaires

Il faut tout de même rappeler que ces chaînes ne se contentaient pas de véhiculer des idées politiques. Certaines n’hésitaient effectivement pas à propager des fausses informations afin de nuire aux adversaires de leur candidat. TRU Reporting, comme le rappelle The Verge, est l’une des chaînes touchées et elle a contribué à promouvoir de nombreuses théories fumeuses auprès des internautes, des théories qui expliquaient par exemple que les enfants de la famille Biden étaient victimes de trafic sexuel.

Autre théorie très appréciée de ces chaînes, celle du Pizzagate.

Lancée en novembre 2016 sur des sites comme 4chan ou Reddit par des membres de l’alt-right et des conservateurs, cette théorie accusait John Podesta, l’ancien directeur de campagne d’Hillary Clinton, d’entretenir un réseau de pédophilie autour d’une pizzeria.

A lire aussi : TikTok va restreindre les contenus Qanon

Du web à la réalité, il n’y a qu’un pas

La théorie a rapidement enflé sur la toile, à un point tel que les propriétaires de la pizzéria citée ont même vu débarquer dans leurs locaux un homme équipé d’un fusil d’assaut.

Et puis, bien sûr, il est impossible de ne pas citer QAnon, une mouvance qui clame à qui veut l’entendre que Donald Trump livre une guerre secrète contre des élites corrompues formant le Deep State, ou l’Etat profond. Des élites qui se livreraient à des rites sataniques et à des crimes pédophiles.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces théories du complot ne sont pas anodines et elles peuvent avoir une incidence réelle sur notre vie et notre monde, ne serait-ce qu’en créant les germes du doute dans les esprits. Et c’est bien entendu la raison pour laquelle toutes les plateformes sociales ont pris des mesures afin de limiter ces contenus… ce qui inclue également YouTube.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés youtube