YouTube prépare aussi des shows interactifs

En janvier 2019, YouTube avait révélé qu’il allait se lancer dans la création de contenus exclusifs (entendez par là des séries, des films et des émissions originales) qui seront accessibles gratuitement aux internautes.

La plateforme de vidéo monte d’un cran en annonçant le 9 avril 2019 qu’une unité spéciale avait été créée pour travailler sur des contenus interactifs et des programmes lives. Après le succès rencontré par le film interactif Black Mirror : Bandersnatch sur Netflix, on peut comprendre que YouTube veuille aussi sa part du gâteau.

Décidément, depuis un certain temps, ça bouge du côté de YouTube. Qui sait, sous peu, il risque même de faire de l’ombre à Netflix.

Un moyen pour booster ses affaires

Susanne Daniels, directrice des contenus originaux de YouTube, a déclaré que la plateforme avait désormais « des opportunités et outils extraordinaires pour créer et raconter des histoires interactives à plusieurs niveaux. » La nouvelle division destinée aux émissions interactives et aux programmes sera dirigée par Ben Relles, ancien responsable de la programmation non scriptée de YouTube.

D’après les déclarations de Susanne Daniels, cette décision a été mûrement réfléchie. « Ben a une compréhension intuitive et expérimentée de la manière dont la plateforme peut améliorer le contenu, ce qui en fait le choix idéal pour développer cette nouvelle division. » a-t-elle expliqué.

Des contenus originaux dès 2020

Le magazine américain Bloomberg a indiqué qu’en se lançant dans la création de contenus interactifs, YouTube espère générer plus de vues et donc plus de revenus. Pour le moment, aucune information n’a fuité sur le format exact qui sera développé. Pour ce qui est des contenus originaux, YouTube prévoirait un lancement à partir de 2020. Ces derniers seront mis à disposition des utilisateurs gratuitement. Pour la plateforme, l’objectif serait de dynamiser son offre et d’élargir son audience.

En dehors de cela, YouTube veut aussi modifier sa stratégie pour monétiser ces contenus. Maintenant que la plupart des créations originales seront mises à disposition de tous les utilisateurs et non seulement à ceux qui sont abonnés à YouTube Premium, la plateforme veut développer un nouveau modèle basé sur de la publicité afin de monétiser ces contenus.

Toutefois, certains contenus phares resteront quand même réservés aux abonnés à YouTube Premium qui est accessible pour 11,99 euros par mois. Cette offre est actuellement disponible dans 29 pays.

Mots-clés youtube