Web

YouTube a supprimé le compte de Soph, une youtubeuse d’extrême droite, pour contenu haineux

D’après BuzzFeed News, YouTube a récemment supprimé le compte d’une youtubeuse de 14 ans qui est connue pour ses vidéos antimusulmanes et prônant la haine. Cette décision du géant des médias est intervenue après la publication par la créatrice, connue sous le nom de Soph, d’une vidéo qui encourage la violence contre les personnes homosexuelles.

La vidéo en question faisait à peu près 12 minutes et a été intitulée « Pride and Prejudice ». Son thème tournait autour de la communauté LGBTQ et il y avait vers la fin des passages apparentés à des menaces.

Crédits Pixabay

Malgré son jeune âge, ce n’est pas la première fois que Soph rencontre des problèmes par rapport à son utilisation de la célèbre plateforme de partage de vidéos.

Les raisons de la suppression du compte

Selon un porte-parole de YouTube, la première raison pour laquelle ils ont supprimé le compte de Soph est que celle-ci avait accumulé trois manquements aux directives de la communauté en 90 jours.

Ensuite, il a ajouté que la youtubeuse avait aussi violé la politique de la plateforme concernant les discours de haine.

Plus tôt cette année, YouTube avait mis à jour sa politique relative aux contenus haineux. Le but de la manœuvre est d’empêcher la propagation des vidéos pouvant faire du tort à une ou plusieurs personnes.

Pas une première pour Soph

Ce n’est pas la première fois que la jeune YouTubeuse se fait remarquer par l’équipe dernière la plateforme pour ses vidéos controversées.

Il y a quelque temps déjà, certaines de ses vidéos ont été signalées comme étant troublantes. L’une d’entre elles ciblait d’ailleurs la PDG de YouTube Susan Wojcicki.

L’entreprise avait réagi et supprimé quelques-unes des vidéos de Soph, en invoquant l’âge comme étant la raison des suppressions. YouTube avait en effet déclaré que la plateforme était destinée aux personnes âgées de plus de 13 ans, ce qui n’était pas le cas de Soph lors de la mise en ligne des vidéos.

La société n’avait en revanche pas fait de commentaire par rapport au contenu des vidéos en question.

Actuellement, beaucoup de personnes utilisent les réseaux sociaux ou les plateformes de partage comme YouTube pour faire passer leurs idées. Avec le nombre élevé d’utilisateurs, il est difficile pour les sites concernés de faire le tri des différents contenus. Cependant, ce travail est vraiment nécessaire pour éviter la propagation des discours haineux comme celui de la jeune youtubeuse de 14 ans.

Mots-clés youtube