YouTube va investir 20 millions de dollars dans les contenus éducatifs

YouTube veut s’investir davantage dans l’apprentissage et l’éducation. La plateforme vidéo vient d’annoncer ce 22 octobre 2018 que le service s’est engagé à investir un fonds de 20 millions de dollars pour soutenir les créateurs de contenus éducatifs, ou « EduTubers », de son site.

La bonne nouvelle a été annoncée dans un communiqué par Malik Ducard, responsable mondial de l’apprentissage. Ce dernier a également dévoilé que ce fonds éducatif lancé par YouTube concernera aussi bien les contenus de créateurs indépendants que ceux proposés par les organisations éducatives. Le projet inclut également les sources d’informations traditionnelles.

YouTube ne compte pas s’arrêter là, car la plateforme prévoit aussi d’étendre son projet YouTube EduCon en Europe et en Asie pour les prochains moins. De nouveaux détails sur le projet seront diffusés d’ici là.

Déjà plusieurs sites partenaires

Sur son blog, YouTube a annoncé que les 20 millions de dollars d’investissement concernent tous les types et les thèmes de contenus éducatifs : compétences professionnelles, interview, informatique, rédaction de CV, développement de jeux, bases de JavaScript…

Le programme soutient déjà les chaînes les plus populaires de la plateforme comme TED-Ed ou encore Crash Course.

Le service a également annoncé avoir noué de solides partenariats avec des plateformes d’apprentissage en ligne très populaires telles qu’edX et OpenClassrooms. Le site de partage vidéo compte aussi collaborer avec des studios et des réseaux tiers comme Goodwill ou Year Up.

Sous quelles conditions ?

Pour bénéficier de ce fonds d’apprentissage de YouTube, il faut remplir quelques critères. Pour commencer, les chaînes doivent compter au moins 25 000 abonnés. Les créateurs de contenus qui souhaitent profiter du programme ne sont pas obligés de présenter un diplôme ou une certification appropriée dans le domaine sur lequel ils créent des vidéos.

Ce nouveau programme indique également que « Les candidats retenus doivent conclure un accord écrit avec la plateforme. Cet accord contiendra plus de détails sur les produits livrables requis, les délais de paiement et autres termes et conditions. » Pour ceux qui sont intéressés, davantage d’informations sur le projet seront communiquées dans les prochains mois.

Cette initiative de YouTube est la bienvenue quand d’autres plateformes peinent à redorer leur blason suite à des polémiques récurrentes.

Mots-clés youtube