YouTube va supprimer les vidéos conspirationnistes sur la 5G et le Coronavirus

En ce moment, les fake-news se rapportant au Covid-19 inondent les plateformes en ligne. Certaines rumeurs réussissent même à passer entre les mailles du filet, malgré les efforts menés par les grands acteurs. Entre autres, les racontars à propos de la 5G font rage.

Beaucoup ont en effet avancé des théories ridicules selon lesquelles ce réseau aurait un lien avec la pandémie ravageuse qui frappe le monde.

crédits Pixabay

La chasse aux vidéos conspirationnistes est, ainsi, ouverte sur YouTube.

Des mesures strictes ont été  prises à ce niveau. Néanmoins, seules les vidéos mettant en relation ces deux faits de manière directe sont concernées. L’origine de cette décision a été la prise de conscience résultant des incidents révoltants qui se sont déroulés au Royaume-Uni récemment.

Plusieurs antennes ont en effet été dégradées par des habitants de la région.

Des vidéos accusant à tort la 5G

De nombreuses vidéos postées sur YouTube ont donc pris à partie les opérateurs exploitant la 5G. Les auteurs de ces contenus voient la source du coronavirus dans les antennes qui sont implémentées dans certaines régions chinoises.

Selon leurs dires, ce sont en effet les actions nuisibles du réseau qui auraient accéléré le développement du virus. Comme souvent, l’info, ou plutôt, l’intox, a été très reprise sur la toile… mais aussi en dehors.

Sur un laps de temps de 24 heures, sept compagnies téléphoniques, dont une n’utilise même pas la 5G, ont constaté des dégradations commises par des personnes croyant en cette théorie.

YouTube supprime les vidéos les plus farfelues

Des politiques bien claires encadrent l’utilisation de la plateforme de partage de vidéos et YouTube a donc pris les mesures qui s’imposaient.

Désormais, toute vidéo assimilant la 5G et le Covid-19 sera bannie, non seulement de la plateforme, mais aussi des résultats de recherche.

Les vidéos avançant des procédés médicaux qui ne sont pas encore reconnus scientifiquement sont également concernées par la nouvelle disposition. Le géant estime, en effet, que ces types d’information peuvent mettre en danger les internautes et leurs proches.

Si la mesure peut être saluée, cette sanction n’impacte malheureusement pas les chaînes diffusant d’autres théories complotistes qui n’ont rien à voir avec la situation actuelle. Leurs vidéos restent disponibles.

Mots-clés youtube