Un YouTubeur visé par une enquête après avoir affirmé que le crudivorisme pouvait aider à lutter contre la Covid-19

Au cours de ces derniers mois, les internautes ont vu défilé devant leurs yeux un tas d’articles faisant la promotion de pseudoremèdes contre le Coronavirus. Comme vous pouvez vous en douter, la plupart de ces informations ne se basent sur aucune étude scientifique et sont complètement infondées. Cette situation représente un danger pour l’OMS qui a tiré la sonnette d’alarme face à la propagation de toutes ces fake news.

Malgré cela, les rumeurs sur la Covid-19 continuent d’inonder la toile. Les autorités surveillent toutefois la circulation de ces informations. Qui plus est, ces derniers n’hésitent pas à prendre des mesures lorsque cela semble nécessaire. En ce moment, c’est un YouTubeur qui se trouve dans leur viseur.

Crédits Pixabay

Il s’appelle Thierry Casasnovas et il fait l’objet d’une enquête après avoir affirmé que le crudivorisme pouvait aider à lutter contre la Covid-19.

Un adepte des aliments crus

Thierry Casasnovas n’est plus à présenter à la grande communauté de YouTube. Depuis dix ans, ce Catalan de 47 ans publie des vidéos de santé sur sa chaîne qui compte actuellement 500 000 abonnés. La particularité de Thierry Casasnovas, c’est qu’il est un grand adepte du crudivorisme.

Il s’agit d’un mode d’alimentation qui se base sur la consommation d’aliments crus. Convaincu du pouvoir de cette « alimentation vivante », Thierry Casasnovas n’hésite pas à affirmer qu’elle serait même efficace contre la Covid-19. Il explique notamment que le crudivorisme l’a guéri de la tuberculose.

« J’avais une tuberculose qui me rongeait les poumons. »

A lire aussi : Windows 10 à prix CHOC(olat ?), moins de 8 € la clé

Un YouTubeur surveillé de près par les autorités

Le discours de Thierry Casasnovas inquiète les autorités. Le ministère de l’Intérieur a donc pris des mesures à son encontre et a ouvert une enquête pour « mise en danger de la vie d’autrui. » Ce n’est pas la première fois que le YouTubeur s’attire des problèmes en raison de son discours.

En 2020, l’Office central pour la répression des violences aux personnes a déjà mené une enquête sur Thierry Casasnovas pour les mêmes raisons. Dans une de ses anciennes vidéos, le YouTubeur a tenu des propos qui minimisent la gravité de la Covid-19.

« Le Coronavirus, si j’étais ministre de la Santé, ça serait réglé rapido. Bain froid et jeûne pour tout le monde, un petit peu de jus de carottes et vas-y que je t’envoie », avait-il alors déclaré.

Mots-clés youtube